Article : Taxes aériennes

Décrypter le prix du billet d’avion

Vol annulé ou retardé: quels sont vos droits?

30.5.2017, Entre Genève et Zurich, la seule taxe d’aéroport varie de 23 francs à 35 francs. Shutterstock.com

Pourquoi, pour une même destination, ce qu’on paie fluctue selon le moment de l’achat? Eléments de réponse.

Pourquoi certaines taxes qui s’affichent sur la facture varient-elles entre compagnies et pays visités? se demandent les globe-trotters. La fixation du prix du billet d’avion est en partie déterminée par les transporteurs aériens, qui oeuvrent sans grande transparence. Ainsi, la valeur varie selon l’heure ou le jour d’achat, la date du vol, le nombre de places restantes, les redevances à payer à l’aéroport, du prix du kérosène, etc.

TRAJET | Le fait de réserver un vol simple ou aller-retour a aussi son influence parfois: la FRC en a fait l’expérience récemment en souhaitant réserver un Genève-Bruxelles aller-retour du 11 au 12 juin avec Brussels Airlines. Le prix combiné: 628 fr. Or, pris séparément, les vols ont coûté environ 150 fr en tout. Déconcertant. La compagnie n’a pas souhaité nous détailler ces différences, mais avec un aller-retour, le client ne peut pas choisir la classe économique et doit prendre toutes les options (priorité à l’embarquement, billet remboursable, bagage en soute, siège à l’avant). Moralité: lorsque le tarif vous paraît excessif, essayez d’autres options.

TAXE D’AÉROPORT | Une autre partie du prix du billet provient de certains éléments qui fluctuent moins sensiblement que le tarif décidé par les compagnies. En premier lieu, la taxe d’aéroport de base: à Genève, elle est de 23 fr. 75., mais elle grimpe à près de 35 fr. à Zurich. Sur un billet low cost à 50 fr., cela représente donc presque la moitié du billet, bien que ces sommes varient souvent. La taxe d’aéroport pourrait être remboursée en cas d’annulation, même si la loi est peu claire à ce sujet. N’hésitez donc pas à contacter les compagnies si vous deviez manquer votre vol.

TAXE CARBURANT | Plusieurs compagnies aériennes, comme Swiss, ont également inclus depuis le début des années 2000 une «surtaxe carburant» (ou surtaxe internationale) afin de compenser le prix élevé du kérosène. Une situation qui n’a plus de sens aujourd’hui, mais cette surtaxe demeure chez de nombreuses compagnies. A noter que bien souvent, les compagnies achètent leur kérosène en avance. Les fluctuations du prix du pétrole ont donc un impact assez limité sur leurs charges.

VOL HORS SUISSE | Reste cette question lancinante: pourquoi le trajet jusqu’à l’aéroport en train est parfois plus cher qu’un vol à destination d’une capitale européenne? C’est en partie parce que pour les vols qui sortent de Suisse, les compagnies sont exemptées d’impôt sur le carburant. Une taxe qui tombe donc, alors que d’autres moyens de transport doivent, eux, appliquer le principe du pollueur-payeur.

A bord: gare au taux de change!

Si vous achetez un sandwich dans l’avion, le taux de change peut bien vous jouer des tours. C’est ce qui est arrivé à un consommateur qui a souhaité régler un achat de 10 euros avec un billet de 50 francs suisses. Le taux de change pratiqué par Easyjet était alors de 1,50 (alors que le taux du jour était à 1,08). Résultat,
le produit lui aura dans les faits coûté 23 euros. Et il a reçu en retour 23,30 euros, la monnaie lui ayant été rendue dans cette devise.

Il peut donc être utile à certains moments de payer par carte de crédit ou débit selon les conditions de votre banque (frais de transactions fixes ou en pourcentage de la valeur, taux de change pratiqués, etc.). En tous les cas, mieux vaut bien s’informer du prix final, du taux de change et en quelle devise on vous rendra la monnaie avant de vous sustenter dans les airs.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre