Article : Habitat

Compost: alors, sac ou pas sac?

1.5.2018, Anne Onidi et Sandra Imsand

Quatre communes sur cinq acceptent les sacs compostables. Conseils d’achat et d’utilisation.



Ils portent un imprimé quadrillé et arborent quantité de logos caractéristiques. Eux, ce sont les sacs compostables en vente, par exemple, dans les grandes surfaces. Leur habillement voyant les distingue des sacs biodégradables, non admis dans les compostières car ne répondant pas à certains critères exigés par la norme EN13432, elle aussi mise en évidence sur les sachets compostables.

Voilà pour la théorie. Une théorie qu’il s’agit de maîtriser sur le bout des doigts. Car mettre un sac autre que compostable dans une benne de récupération est un geste polluant. Les contenus de ces bennes sont broyés et tout sac plastique se retrouvera disséminé en microparticules dans les champs. On l’aura compris: dans la benne, c’est sac compostable ou rien. Mais quels avantages présentent-ils? Tout d’abord, ils permettent de déposer les détritus dans la benne sans transporter la petite poubelle verte à compost. Ou plutôt, ils permettraient. Plusieurs membres se sont en effet plaints de leur manque d’étanchéité au point parfois d’y renoncer. La FRC a voulu vérifier et, à cet effet, a rempli de jus d’orange le fond de trois sacs de 5 litres. Constat: le liquide a fui après une petite semaine, ce qui constitue un résultat tout à fait honorable pour des sacs qui se remplissent assez vite.

Techniques de stockage

Mais alors quelle est l’origine de ce manque d’étanchéité? Tristan Cerf, porte-parole de Migros, offre une réponse instructive: «Si les sachets sont utilisés dans un bac fermé, le processus de décomposition peut être accéléré en fonction des matériaux qui s’y trouvent et de la température. Plus les déchets sont humides et la température élevée, plus la décomposition commence vite. En général, le sac peut être stocké pendant au moins 5 jours dans la poubelle fermée avant que le processus ne débute. Dans le cas de poubelles aérées, le déstockage se prolonge considérablement et la formation d’odeurs est également réduite par la circulation de l’air.» Conclusion: si le sachet se remplit lentement, mieux vaut garder sa poubelle ouverte et dans un endroit le plus frais possible.

Bon geste

 Utilisez un sac reconnaissable:

1: au quadrillage caractéristique
2: à ces différents logos

Déchetterie: sacs compostables acceptés

Selon les procédés choisis par les collectivités et la taille de l’infrastructure, les sacs compostables sont plus ou moins bienvenus dans les bennes et déchetteries communales. Pour savoir ce qu’il en est, nos enquêteurs ont fait le point de la situation dans 103 communes de taille différente, dispersées dans sept cantons. En plus de vérifier si les sacs compostables étaient acceptés, ils devaient s’enquérir si d’autres contenants, par exemple en papier, étaient admis. Au final, 82% des communes sondées disent accepter les sacs compostables. Principaux motifs pour celles qui les refusent: le type de compostage qui ne permet pas la dégradation de ces matériaux, ainsi que le risque de confusion avec les sacs biodégradables.

82% des communes acceptent les sacs compostables.

Mais les explications n’étaient pas toujours claires. La commune d’Yvonand (VD) a ainsi donné des réponses contradictoires à deux de nos enquêteurs. En outre, dans le Nord vaudois, il apparaît que certaines communes refusent les sacs compostables alors qu’elles sont censées les accepter puisqu’elles sont membres du Strid, la société qui gère les déchets de la région. Conclusion: un peu de clarté dans l’information donnée aux consommateurs serait bienvenue!

2% des communes acceptent les déchets emballés dans du papier.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre