Article : Télécoms

Communication: les alternatives à WhatsApp

18.11.2019, Robin Eymann et Marine Stücklin

Echapper à la publicité qui va envahir cette application très populaire? C’est possible, en optant pour une autre.



En 2020, WhatsApp, la messagerie qui appartient à Facebook depuis 2014, verra débarquer de la publicité par le biais des statuts. C’est l’occasion de se pencher sur les autres options qui s’offrent aux utilisateurs. Car, comme le relève David Raedler, avocat spécialiste de la protection des données, «chacun partage énormément d’informations, parfois sensibles, par le biais de ces applications de sorte qu’il est impératif d’en connaître les détails de confidentialité et d’utilisation des données, y compris en cas de transmission à des tiers».

Protocole de comparaison

La FRC a comparé six applications. Ne pouvant être exhaustive, elle a laissé de côté notamment Wire, Viber et WeChat. Les critères retenus dans l’évaluation portent sur le côté pratique de l’utilisation, notamment les fonctionnalités par rapport à WhatsApp, ainsi que différents aspects liés à la protection et à la sécurité des données. Les conditions générales et les informations facilement disponibles pour un utilisateur lambda ont été prises en compte. En dernier lieu, la FRC a vérifié si un protocole de chiffrement était utilisé et s’il était open source, deux critères positifs.

Outre ces applications, une nouvelle technologie, RCS, pour Rich Communication Services, sera normalement aussi disponible à la fin de l’année. Elle a pour ambition de concurrencer les messageries avec comme atout phare de ne pas avoir à installer d’application puisqu’elle serait directement présente sur les smartphones (comme les SMS par exemple mais avec les fonctionnalités étendues des applications de messagerie). En revanche, comme les messages ne seront pas chiffrés, des questions de protection des données se poseront et les opérateurs auront fort à faire pour obtenir la confiance des clients.

Protéger sa sphère privée

Renoncer à WhatsApp est compliqué tant cette solution s’est rendue indispensable et utilisée partout. Les applications plus respectueuses de la vie privée souffrent pour le moment d’un manque d’utilisateurs, ce qui impose souvent de jongler avec plusieurs d’entre elles. Cela étant, la FRC recommande à chacun d’en installer quelques-unes car plus le nombre d’usagers grandira, plus ces solutions deviendront une parade évidente aux messageries peu respectueuses de nos données personnelles.

Comparaison des messageries

Pratique: définitions pour mieux comprendre

CHIFFREMENT DE BOUT EN BOUT | En clair, l’application elle-même ne peut pas lire les messages qui sont transmis. Cela signifie aussi que même si une personne intercepte des données, elle ne pourra pas les lire. Le chiffrement de bout en bout s’applique ainsi au contenu des messages, mais non aux métadonnées.

MÉTADONNÉES | Il s’agit des données basées sur l’utilisation de la messagerie, paramètres, réglages, à qui on a écrit et quand, la position en fonction des balises des opérateurs ou du wifi public, l’adresse IP, photo de profil, statut, etc.

CODE OPEN SOURCE | Littéralement, un code source ouvert qui permet, parce qu’il est disponible publiquement de vérifier, par exemple, si le chiffrement est bien exempt de défaut ou d’éléments cachés.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre