Article : Santé

Commerce spécialisé: droguiste, un métier redécouvert

Coronavirus

27.5.2020, Sandra Imsand

La situation sanitaire a mis cette profession méconnue en lumière. Les habitudes d’achat pourraient se modifier au-delà.



Un détachant pour cuir, de l’acide citrique en vrac, des pastilles pour la digestion, une teinture pour textile, un déboucheur de toilettes, une tisane bonne nuit: autant d’articles, disparates en apparence, qu’on achète en droguerie. Les commerces, eux aussi, sont divers et variés, certains spécialisés dans les produits ménagers, d’autres dans les préparations en phytothérapie, d’autre encore dans l’aromathérapie: il existe autant de drogueries que de droguistes. «C’est le bon côté de la diversité, on peut se spécialiser dans ce qui nous plaît le plus, explique Hervé Truan, secrétaire de l’Association romande des droguistes. Même si je me suis tourné vers les thérapies naturelles, grâce à ma formation, j’ai aussi les connaissances nécessaires pour conseiller un client sur la façon de détacher un vêtement.»

Sylvie Pollien forme actuellement trois apprenties. «Je sais que notre métier a de l’avenir et la relève est assurée.»

Métier très populaire et répandu outre-Sarine, sa réputation est moins installée en Suisse romande. «Les réflexes sont différents, estime Hervé Truan. En Suisse alémanique, une personne aura tendance à aller voir le droguiste puis à consulter le médecin ou le pharmacien. Ici, à l’inverse, on va chez le médecin et, faute d’avoir trouvé une solution, on se tourne vers le droguiste. » Alors que le cachet contre le mal de tête a gentiment remplacé la tisane, cette profession de la santé a peut-être loupé certains coches qui lui auraient permis de rester dans la course. Comme le fait d’avoir, souvent, laissé passer le virage du numérique, préférant se concentrer dans l’accueil personnalisé en magasin.

Considéré comme une émanation du passé, le métier a pourtant retrouvé un certain lustre. L’aspect rétro et rassurant a joué en faveur des droguistes, qui ont assuré un rôle important dès le début de la crise. «Nous avons été au service de la clientèle plus que jamais, explique Sylvie Pollien, droguiste à Lausanne depuis trente-huit ans. Le fait de prendre notre place m’a fait réaliser à quel point notre profession est magnifique. Les gens ont besoin de nous. Nous avons répondu présent.»

Aux premières lignes

Pour la Vaudoise, la mission prioritaire a été de fournir des produits de première nécessité, comme les gels hydroalcooliques. «Je fabrique mes propres préparations de macération, j’avais donc encore de l’alcool. Je me suis démenée pour trouver des flacons et fabriquer un mélange maison aux huiles essentielles.» Un service qui a engendré l’arrivée de nouveaux clients. «Le produit était en rupture de stock partout, ce qui a causé de longues files devant chez nous.» La droguiste a aussi créé un mélange d’huiles essentielles, «Dragon Rouge», pour renforcer et réchauffer le corps depuis l’intérieur. D’autres produits ont rencontré beaucoup de succès: ceux favorisant le sommeil, la détente ou travaillant en soutien du foie. «La crise a fait ressortir d’autres choses, comme les crises de goutte, le stress.»

Selon Hervé Truan, les droguistes ont rassuré ceux dont la confiance envers les édiles a été ébranlée durant la crise.

Hervé Truan a également vu une nouvelle clientèle pousser la porte de son échoppe à Montreux (VD). «Certaines personnes avaient besoin de se sécuriser, de trouver des réponses. Elles étaient à la recherche de solutions naturelles, par exemple pour le système immunitaire.» Des personnes plutôt jeunes, entre 25 et 50 ans. «Je pense qu’elles reviendront même après la crise, car elles ont appris à nous connaître.» Sylvie Pollien est affirmative: «Oui, elles vont revenir.» Pour elle, la force de ce métier vient du conseil. Et celui-ci est une denrée précieuse, même en période moins troublée.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
28.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
29.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
30.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
01.11.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)