Article : communication

Mettre fin au démarchage téléphonique

Télémarketing: bientôt la fin du calvaire?

9.6.2009

Vendredi soir, vous êtes assis confortablement dans votre salon, le calme règne depuis dix minutes, heure du coucher du petit dernier. Vous vous apprêtez à entamer un agréable weekend, quand soudain, le téléphone retentit.



Vous décrochez avant que junior ne se réveille, non sans avoir pesté contre ce dérangement fort malvenu… Pourquoi ce Paul, jovial et chaleureux, vous fait-il sortir de vos gonds? Est-il possible qu’une personne insiste autant alors que vous lui avez répété plusieurs fois, de manière claire et courtoise, que, non, vous n’êtes pas intéressé à acquérir pour 300 fr. toute sa gamme de détergents, fussent-ils “révolutionnaires “?

Même si raccrocher au nez de l’importun n’est pas dans vos habitudes, cela pourrait sans peine passer pour de la légitime défense. Si votre éducation rend ce geste impossible, lisez l’ouvrage d’Yves-Alexandre Thalmann. Dans son “Petit traité de contre-manipulation ” paru aux Editions Jouvence, il donne un grand nombre de conseils pour se sortir d’un de ces mauvais pas dans lesquels la bonne éducation nous oblige parfois à nous enfoncer…

Lors d’un appel, restez attentif: si vous entendez un petit bip à l’autre bout du fil au moment où vous décrochez, fuyez!

Les sociétés de télévente recourent de plus en plus à des systèmes informatisés pour composer les numéros d’appel, et leurs signaux les trahissent souvent. Une fois la conversation lancée, le démarcheur a pour seul but d’obtenir votre accord, car, même oral, celui-ci vous engage déjà. Dès le 01.01.2016, le consommateur disposera d’un délai de révocation de quatorze jours.

L’auteur conseille aussi d’user d’une deuxième langue que vous maîtriseriez, afin de dissuader le démarcheur de poursuivre ses boniments en lui faisant croire que vous ne saisissez pas tout de son discours bien rodé.

Une fois que le mensonge n’aura plus de secret pour vous, évoquez, pourquoi pas, la nécessité de vous en remettre à votre tuteur, ou faites perdre du temps à votre interlocuteur. Interrompez-le, demandez des justifications, faites épeler les noms qu’il prononce…

Enfin, les usurpateurs bien entraînés pourront se lancer, pourquoi pas, dans la défense de haut niveau, aux tuyaux hilarants, de la scène de ménage, de la ligne du coeur, de l’amant ou de la drague, tous décrits dans cet ouvrage.

Voir également

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre