S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

FRC Conseil : E-commerce

Comment protéger son identité

Protection des données

26.10.2021, Jean Tschopp

Commander en trois clics, le graal ? Les signalements d’usurpation se multiplient à la FRC Conseils pour sortir d’un mauvais pas.



Agnès n’est pas une inconditionnelle des commandes en ligne: elle a un compte auprès d’une enseigne de prêt-à-porter qu’elle n’a plus activé depuis près de deux ans. Mais voilà, elle a reçu un rappel de facture pour un jeans, un chemisier et des baskets qu’elle n’a jamais commandés, encore moins reçus. Et on lui réclame 317 francs!

La loi protège le consommateur en cas d’envoi de choses non commandées (art. 6a Code des obligations, CO). Or ce type d’envoi ne l’engage pas. Il n’est même pas considéré comme une offre de l’enseigne. En principe, l’internaute n’a pas à conserver un article qu’il n’a pas commandé, ni à engager des frais pour le renvoyer. Le Code des obligations précise toutefois qu’en cas d’erreur manifeste, le destinataire doit en informer l’expéditeur (art. 6a al. 3 CO). En l’occurrence, Agnès ne peut le faire puisqu’elle n’a jamais vu la couleur de ces accessoires de mode. À réception de la facture en revanche, elle en a contesté le paiement.

Les ennuis ne s’arrêtent généralement pas de sitôt. Le service après-vente risque d’écarter sa contestation au motif que la commande a bien été faite à son nom et à son adresse. Il lui faudra alors prouver ne pas en être l’auteure et demander à l’expéditeur d’établir sa traçabilité. Dans ce cas, l’enseigne devra renseigner sur la date de la commande et le compte depuis lequel elle a été opérée.

De deux choses l’une, soit le compte e-mail d’Agnès a été piraté, soit l’auteur de la commande a créé un nouveau compte à son nom. Quoi qu’il en soit, l’usurpateur d’identité – qui aura opté pour une livraison sans signature au domicile de sa victime – se sera emparé incognito du colis laissé devant la porte ou à proximité de la boîte aux lettres. Il est probable que pour s’assurer de la bonne foi d’Agnès, l’enseigne exige d’elle le dépôt d’une plainte pénale pour vol. Laquelle peut être rédigée à l’attention de la police ou du Ministère public de son domicile à l’aide d’un descriptif le plus factuel possible. Des moyens existent pour qu’elle se tire d’affaire, il lui reste à être déterminée.

Bon réflexes

Prévenir

  • Privilégiez toujours la livraison dans un office postal ou un point de collecte.
  • Évitez de laisser des traces de votre adresse e-mail partout sur internet ou sur les réseaux sociaux. N’acceptez comme contacts que des personnes que vous connaissez.
  • Changez régulièrement vos mots de passe. Prévoyez-en un différent pour chaque accès. Prévoyez un mot de passe suffisamment long en alternant chiffres, symboles, minuscules et majuscules.
  • Déconnectez-vous de vos comptes et accès après chaque usage.
  • Désactivez les comptes de toutes les enseignes que vous n’utilisez plus: gare aux comptes dormants!

Réagir

  • Signalez rapidement et par écrit une erreur manifeste auprès de l’expéditeur et contestez illico le paiement de la facture.
  • Demandez qu’on vous fournisse la traçabilité de l’envoi pour prouver que vous n’en êtes pas à l’origine.
  • Déposez une plainte pénale pour vol à l’attention de la police (dans certains cantons la démarche se fait en ligne) ou du Ministère public de votre domicile à l’aide d’un descriptif aussi factuel que possible.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)