Test : High-tech

Batterie mobile: elle sauve la mise, rien de plus

15.12.2020, Lionel Cretegny

Un chargeur de secours à portée de main, cela dépanne. Il ne faut pas en attendre des miracles pour autant. Test et explications.



Quand on a les yeux rivés sur l’écran, le smartphone flanche rapidement. L’acquisition d’une batterie mobile au lithium, dite aussi batterie ou chargeur de secours, voire powerbank, évite de se retrouver à plat à un moment inopportun. Surtout, à moins de 50 francs, l’affaire est tentante. Il suffit de glisser l’objet dans une poche ou un sac selon son poids. Il est équipé d’une ou de deux sorties de type USB, qui servent à alimenter la batterie interne du chargeur et à recharger tout appareil fonctionnant par port USB, tel que smartphone, tablette, ordinateur portable (voir illustration). Nuance tout de même: les détenteurs d’iPhone et consorts doivent, eux, acheter en sus un câble spécifique à leur marque.

En rayon, ce qui différencie une powerbank d’une autre est essentiellement la capacité de sa batterie interne (exprimée en mAh ou milliampère-heure) et sa puissance de charge (W ou watt), informations facilement lisibles sur l’emballage. Lequel mentionne qu’un chargeur avec une capacité de 10 000 mAh permet de recharger quatre fois un smartphone équipé d’une batterie de 2500 mAh. Vraiment? Les résultats de notre test sur neuf références montrent clairement que cette allégation est fausse! Non seulement ce type d’appareil ne peut pas profiter d’une capacité pleine sous peine de subir des dommages irréversibles, mais en plus certains de ses composants internes lui font perdre une partie de son énergie en cours de charge. Explications.

Les mesures, pas à pas

Avant toute chose, il s’agit de charger la powerbank pour la rendre opérationnelle. Le voltage de sa batterie interne est de 3,6 V, tandis que celui de la norme USB est de 5 V. Un circuit électronique (ou convertisseur) a donc pour mission de faire baisser la tension, mais provoque au passage quelques pertes d’énergie. Notre laboratoire a mesuré que la capacité de charge maximale atteinte, au final, se situait entre 7200 et 9700 mAh au maximum et non 10 000 mAh (ligne Capacité mesurée du tableau). Les modèles qui se situent dans la frange basse sont donc bien loin du compte.

Une fois la powerbank chargée à bloc, elle doit transvaser son énergie dans le smartphone. Là, même problème de transfert: la batterie interne de la powerbank ne fournit toujours que du 3,6 V, alors que l’USB doit en transmettre 5 V au smartphone à charger. L’électronique du second convertisseur remédie à cet écueil, cette fois en élevant la tension. Durant cette étape, le laboratoire a mesuré des pertes d’énergie encore plus importantes (ligne Capacité effective).

La troisième mesure des experts a porté sur la masse d’énergie fournie dans le temps (Wh ou watt-heure). Ce rendement se calcule en comparant l’énergie nécessaire à charger la powerbank avec celle qu’elle devra fournir pour alimenter d’autres appareils jusqu’à ce qu’elle soit complètement vidée (ligne Rendement énergétique).

Des résultats plus que moyens

Deux références, SBS Power Bank et Xiaomi Mi Power Bank, se retrouvent lanternes rouges, sanctionnées par de trop fortes pertes de rendement énergétique. C’est un peu comme si lors d’une commande de 2 dl de vin, le serveur en avait versé 0,7 dl sur la nappe! Leur capacité n’est clairement pas à la hauteur. Sur la première marche du podium, l’Aukey est sauvée par son circuit électronique interne au moment de la décharge. L’autre en revanche ne suit pas. A ce titre, la Xtorm, qui figure en seconde position, offre des performances plus équilibrées pour le même prix. La GoalZero est également bien conçue. On regrette toutefois son coût et qu’elle soit fournie sans câble. Que déduire de tout cela au final? Eh bien, que charger la batterie de son smartphone avec une powerbank n’a rien d’idéal, mais un dépannage à 35 fr. ne plombera pas le budget… Et peut sauver d’une situation délicate ou d’un mauvais pas parfois!

Voir le test des batteries mobiles sur test.frc.ch

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre