Article : Dossier: Primes maladie

Assurances: voici revenu le casse-tête du changement de caisse

Primes 2019

24.9.2015, Photo: Francesca Palazzi

Comme tous les ans, à fin septembre, sont publiées les primes des caisses maladie pour l'année suivante. Notre petit jeu du vrai-faux.



Les primes 2016 sont à présent disponibles sur le calculateur indépendant Priminfo

«Début novembre est le meilleur moment pour changer de caisse.»

VRAI

Votre caisse actuelle doit vous informer des nouvelles primes d’ici fin octobre, mais cela concerne uniquement l’assurance de base. Les complémentaires suivent leurs propres délais: préavis entre trois et six mois avant l’échéance contractuelle, qui peut varier de un à cinq ans (lire aussi FRC Mieux choisir N° 49).

«Ma résiliation doit parvenir à l’assureur au plus tard le 30 novembre.»

VRAI

C’est la date de réception qui prévaut: un courrier envoyé le 30 novembre sera donc hors délai, puisqu’il arrivera à la caisse au mieux le 1er décembre! N’attendez pas le dernier moment pour envoyer votre résiliation et faites-le par courrier recommandé.

«Si je veux, je peux changer chaque année de caisse maladie.»

VRAI

Cela s’applique à l’assurance de base pour autant que vous n’ayez pas d’arriérés de primes ou de participation aux coûts. Les assurances complémentaires ne sont pas concernées.

«Les caisses peuvent refuser des assurés sur les critères de l’état de santé ou de l’âge.»

FAUX

Les caisses maladies doivent accepter tout le monde dans l’assurance de base. Le questionnaire de santé n’est admissible que pour les assurances complémentaires, lesquelles sont beaucoup plus sélectives.

«Pour faire des économises, je dois obligatoirement changer de caisse.»

FAUX

Vous pouvez opter pour un modèle alternatif: réseaux de soins (HMO), médecin de famille ou premier conseil par téléphone. Ou augmenter votre franchise, si vous estimez pouvoir supporter la charge financière que cela représente en cas de maladie coûteuse.

«Avec un modèle alternatif, je peux diminuer ma prime jusqu’à 20%.»

VRAI

En contrepartie d’économies financières, les modèles alternatifs offrent un choix limité de dispensateurs de soins. Opter pour le «médecin de famille», par exemple, vous impose de toujours consulter votre généraliste en premier lieu, un praticien souvent choisi dans une liste préétablie. Chaque caisse ayant ses propres conditions générales relatives aux modèles alternatifs, il est donc important de bien les étudier, car certains produits sont très contraignants (frc.ch/modeles-alternatifs).

«Ma caisse paie mes factures de pharmacie une fois la franchise atteinte.»

FAUX

Cela dépend du modèle retenu par votre caisse. Si elle pratique le système du tiers garant, l’assuré paie certaines factures avant de se les faire rembourser une fois la franchise annuelle atteinte. Si, en revanche, c’est le système du tiers payant qui a été retenu, c’est effectivement la caisse qui s’acquittera directement des paiements, sous réserve de la franchise annuelle et de la participation aux coûts.

«Les prestations de soins changent suivant la caisse et la prime payée.»

FAUX

De par la loi, les prestations de soins fournies par l’assurance de base sont strictement identiques d’une caisse à l’autre, seules les primes varient!

 

Voir aussi notre dossier Primes maladie

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre