Spécial Coronavirus
cliquez ici

Article : Vie quotidienne

Arnaque: vous reprendrez bien un peu de faux?

Arnaques du moment

25.2.2020, Valérie Muster - coll.: Barbara Pfenniger et Yannis Papadaniel / Photo: Jean-Luc Barmaverain

Le trop beau pour être vrai ou honnête est un fonds de commerce extrêmement lucratif. Chaque jour, FRC Conseil offre son aide au consommateur lésé. Morceaux choisis.



Faux et faussaires sont presque aussi vieux que le monde. Monnaie, objets d’art ou d’histoire, c’est du passé. Les frontières sont franchies puisqu’ils sévissent dans tous les domaines. Le quotidien est rempli de produits, de services ou d’informations tous plus faux les uns que les autres. Outre les traditionnels faux neveux, plombiers et policiers, on trouve une large palette de phénomènes désormais bien connus sur la Toile, les faux e-mails, annonces, gains ou produits de marque de luxe. Plus insidieuses, les tromperies concernant les denrées, les médicaments et les pseudolabels sont plus difficilement identifiables sans recourir à une batterie lourde de tests et d’investigations. Les fausses bonnes nouvelles et pseudo-bonnes intentions à des fins de marketing fleurissent également, les entreprises qui pratiquent le greenwashing étant en augmentation.

Décortiquons certains classiques, car même si le faux pullule, certaines règles de précaution permettent de diminuer sa vulnérabilité et de ne pas terminer comme le vrai pigeon de l’histoire!

Fausse action

QU’EST-CE?
Une promotion présentée comme une bonne affaire et qui n’en est pas une. Cela peut prendre la forme d’un prix barré qui n’a jamais été pratiqué ou d’une comparaison de prix fallacieuse, alors que les prescriptions légales sont très précises à cet égard.

QUE FAIRE?
Ne pas se laisser berner par les effets de manches des vendeurs qui, par des artifices, donnent l’illusion d’un prix baissé. Comparer les prix avant et pendant les soldes et aussi d’une enseigne à l’autre. Ne pas hésiter à dénoncer les fausses actions via notre formulaire en ligne et prendre des photos à titre de preuve.

 

FAUX MAGASIN EN LIGNE

QU’EST-CE?
Une publicité attire votre oeil, vous cliquez et vous vous retrouvez sur une boutique en ligne bien présentée et aux articles à prix intéressants. Outre le risque de commander une contrefaçon, vous vous exposez à payer dans le vide sans jamais recevoir le produit ou à recevoir un objet de substitution qui n’a rien à voir avec votre commande. La transmission de données «sensibles» à des inconnus non fiables est aussi problématique.

QUE FAIRE?
Rechercher le titulaire du nom de domaine sur le «whois» de l’hébergeur et la localisation de la boutique figurant au bas de la page du site. Soyez aussi attentif à l’e-mail mentionné, car une adresse en Gmail ou Hotmail ne fait pas très professionnel. Privilégier les sites avec un label reconnu, par exemple Swiss Online Garantie. Il convient aussi d’examiner sur le web s’il y a des évaluations négatives sur le vendeur. Si le mal est déjà fait, ne pas oublier qu’il vous est possible de faire bloquer la transaction via votre émetteur de carte de crédit dans les 30 jours (180 jours s’agissant de Paypal) dès réception du décompte contenant la transaction litigieuse.

FAUX GAIN ET FAUSSE LOTERIE

QU’EST-CE?
Magnifique, vous avez gagné 11 millions d’euros! Pour toucher le pactole, on vous promet de ne payer que certains frais administratifs. Le procédé est similaire avec les héritages, dont les sommes articulées sont souvent en euros aussi, qui tombent de nulle part.

QUE FAIRE?
Ne rien payer, car vous risquez d’entrer dans une spirale sans fin. Des frais bancaires puis d’autres frais vous seront réclamés, jusqu’à ce que vous compreniez que vous vous êtes fait berner. Il faut se méfier des gains de loterie mirobolants qu’on vous fait miroiter. Quant aux pseudo-héritages, se souvenir que les «vraies» communications ne se font pas par courriel venant de Russie ou du Portugal.

FAUX E-MAIL

QU’EST-CE?
Appelée phishing ou hameçonnage, la technique prend la forme d’un e-mail envoyé au nom d’une entreprise connue, avec l’intention de détourner vos données bancaires ou d’obtenir vos mots de passe. Le logo de votre banque ou d’une entreprise que vous reconnaissez ou dont vous êtes client figure dans le message dans le but de faire baisser votre niveau de vigilance.

QUE FAIRE?
Supprimer ce type d’e-mails sans jamais ouvrir les liens ou les pièces jointes contenus dans le message, même si celui-ci laisse penser à une urgence ou à une opération de contrôle. Traquer les vrais liens en passant dessus sans cliquer et en observant l’URL. Vérifier l’orthographe, car des adresses telles que credit- suissse.ch (avec trois «s») ou gooogle.com (avec trois «o») ne sont pas des URL très crédibles. En répondant à ces e-mails, vos données risquent d’être utilisées dans le but de débiter un gros montant de votre compte ou alors de fournir de précieuses informations sur vos mots de passe et vos contacts.

FAUSSE IDENTITÉ

QU’EST-CE?
L’usurpation d’identité (ou spoofing) se fait essentiellement au travers d’une adresse email usurpée, souvent d’un proche ou d’un contact, et a pour principal objectif d’obtenir des données ou d’envoyer des liens malveillants ou des virus à d’autres personnes. Le spoofing se décline aussi par l’utilisation d’un numéro de téléphone déjà attribué.

QUE FAIRE?
L’arnaque est très présente sur les boîtes e-mails ou encore sur Facebook. Il faut se méfier des e-mails de vos proches vous demandant de cliquer sur un lien, de voir des photos d’eux, etc. Les appels au secours d’un ami à l’autre bout du monde sont aussi un schéma souvent utilisé. Utiliser l’urgence est un excellent stratagème pour vous empêcher de réfléchir. Dans le doute, changer de mot de passe en privilégiant les mots de passe longs (idéalement avec chiffres et lettres) et différents d’un compte à l’autre.

FAUSSE DENRÉE

QU’EST-CE?
La lasagne de cheval est l’exemple type de la fraude manifeste. Mais il est d’autres tromperies difficiles à détecter: l’eau qui gonfle une volaille ou un poisson, des additifs à la pelle qui donnent goût, texture et couleur aux aliments ultratransformés ressemblant à des produits naturels, des brisures de feuilles ou de tiges qui rallongent une herbe aromatique en poudre ou une tisane à bon compte… L’inventaire est sans fin.

QUE FAIRE?
La lecture des emballages et des listes d’ingrédients peut mettre la puce à l’oreille: un produit «naturel» à la couleur uniforme (olives noires) ou intense (yogourt à la fraise), une indication de provenance vague (Europe) ou une dénomination sur la face arrière telle que «saumure», «viande reconstituée » ou «produit à base de viande» sont des signaux à ne pas négliger. Pour y échapper: privilégier des produits bruts, non épicés, entiers ou à la coupe permet de mieux juger de la fraîcheur et de la qualité. Les Chimistes cantonaux font par ailleurs leurs propres contrôles indépendants.

FAUSSE ANNONCE

QU’EST-CE?
Animaux de compagnie ou exotiques, appartement à louer, logement de vacances, instrument de musique, voiture d’occasion… Autant d’exemples susceptibles de vous séduire via une petite annonce, soit par un prix défiant toute concurrence, soit par le côté rare du produit.

QUE FAIRE?
Trop beau pour être honnête? En tout cas, si le vendeur est à l’étranger, s’il demande de payer une avance ou des frais pour couvrir les imprévus, s’il préconise le paiement par Western Union, fuir à toute vitesse! Il vaut mieux privilégier les plates-formes en ligne qui offrent une certaine garantie, pour autant qu’elles n’aient pas été à leur tour victimes de pirates. Avant de payer, il faut s’assurer que le bien existe et appartient au vendeur. Et prendre aussi quelques renseignements sur lui.

FAUSSE COMMANDE

QU’EST-CE?
Un escroc crée un faux compte en ligne dans le but de passer une commande sur un vrai site en ligne. Il agit avec un prête-nom et demande à payer sur facture. Ce mode de faire lui permet de suivre aisément l’envoi du colis et d’aller le réceptionner chez la victime et avant qu’elle ne s’en rende compte grâce au suivi (tracking) de l’objet.

QUE FAIRE?
Afin de ne pas devoir payer pour un produit non commandé, il faut signaler la chose à la police et prendre contact avec le prestataire pour le convaincre de votre bonne foi. Pratiquer la politique de l’autruche, à savoir ne rien faire, n’est pas une bonne solution, car vous pourriez, vous, être mis en poursuites en raison du non-paiement de la facture libellé à votre nom.

FAUX PRODUIT DE MARQUE

QU’EST-CE?
Une annonce publicitaire qui vous renvoie sur un site proposant des produits de marque à prix très attractifs, parfois avec une remise allant jusqu’à 80% en deçà du prix normal. Les faux sacs Hermès ou Louis Vuitton sont légion. Souvent, ces sites sont basés en Chine. Pour acquérir le produit, vous devez fournir vos données personnelles (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, etc.) ainsi que vos coordonnées bancaires.

QUE FAIRE?
L’importation de produits contrefaits étant interdite, vous vous exposez à la confiscation de l’article à la douane et à devoir payer une indemnisation fort coûteuse à la marque pour couvrir les frais de destruction du produit. Pour éviter cette situation, apprendre à déceler les indices qui caractérisent ce type de sites. Stop Piracy donne des conseils très utiles, notamment de ne pas hésiter à se renseigner auprès du fabricant de l’article original si l’offre est particulièrement alléchante; d’examiner attentivement le site internet; de se méfier des noms de domaine inhabituels tels que XY-outletswitzerland.eu ou XY-billig.com et des orthographes telles que «warez», «gamez», «appz» ou «moviez».

FAUX CONCOURS

QU’EST-CE?
Impossible de rater la magnifique occasion de participer à ce concours. Facile, il suffit de répondre à trois questions ultrasimples ou simplement de transmettre ses données et de payer des frais d’envoi minimes.

QUE FAIRE?
Cesser de participer les yeux fermés à n’importe quel concours sous prétexte qu’il émane d’une société connue. Non seulement l’internaute n’a aucune garantie que le concours vient réellement de ladite société, mais en plus il transmet une foule de données précieuses qui pourront être utilisées à des fins douteuses.

FAUX MÉDICAMENT

QU’EST-CE?
Qui n’a jamais reçu un e-mail vantant un remède miracle contre le cancer ou promettant bonheur et santé à un prix imbattable? Or ces faux traitements contiennent souvent de mauvais dosages ou tout simplement des poisons. Interpol a ainsi détecté dans certaines substances des traces de mercure, d’arsenic, de raticide ou de ciment. Au mieux vous risquez de perdre de l’argent, au pire vous mettez votre santé voire votre vie en danger.

QUE FAIRE?
Commencer déjà par ne pas passer de commande en ligne à l’étranger. Swissmedic, l’Institut de surveillance du marché du médicament, collabore avec les douanes. En principe, l’importation de médicaments est interdite, en particulier si on les commande à des prestataires non agréés, si on n’a pas d’ordonnance et/ou si on commande une quantité au-delà du seuil légal (généralement un mois de traitement). C’est s’exposer à une possible peine pécuniaire. En cas de récidive, une procédure pénale peut être ouverte contre le contrevenant.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre