Enquête : Ingrédient trop souvent caché

Sel dans les aliments industriels: situation en 2008

1.3.2008, Aline Clerc

Diminuer la consommation de sel, rien de plus difficile: des 43 produits relevés par la FRC, une bonne moitié affiche la teneur en sel de cuisine.



Nous mangeons trop salé pour notre santé. Le lien entre le chlorure de sodium et l’hypertension artérielle, l’un des facteurs les plus importants de risque cardiaque, est désormais prouvé et connu du grand public. Alors que les Suisses consomment en moyenne entre 7 et 10 g de sel par jour, la dose quotidienne devrait être de 5 ou 6 g, soit l’équivalent d’une cuillère à café.

Des 43 produits relevés par la FRC, une bonne moitié affiche la teneur en sel de cuisine. Quelques autres donnent des informations sur la valeur en sodium, information peu utile au consommateur qui ne se promène pas avec une calculette dans les étalages. Finalement, un bon tiers des produits ne donne aucune information sur le pourcentage de sel. Alors que le rapport des experts de la Commission fédérale de l’alimentation et la FRC demande l’affichage obligatoire de la teneur en sel de cuisine, « l’inscription sera facultative jusqu’à nouvel ordre » nous communique l’OFSP.


Lire l’article complet >>

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre