Article : Accords internationaux

Non à davantage d’huile de palme dans nos assiettes!

Huile de palme

10.3.2016, Laurianne Altwegg

La FRC et d'autres organisations demandent au Conseil fédéral d'exclure l'huile de palme de l'accord de libre-échange entre la Suisse et la Malaisie, négocié en ce moment-même. Cette matière grasse problématique ne doit pas devenir encore meilleur marché pour l'industrie agroalimentaire.



Lundi 14 mars commence le sixième round des négociations concernant l’accord de libre-échange entre la Suisse et la Malaisie. Or ce pays est notre principal fournisseur d’huile de palme, et l’abandon des barrières tarifaires pour ce produit figure au cœur de cet accord. La FRC et d’autres organisations demandent au Conseil fédéral d’exclure l’huile de palme de ces discussions.

L’huile de palme est problématique à bien des égards. D’abord du point de vue environnemental et social dans les pays de production: la culture des palmiers à huile est souvent signe de déforestation et de violation des droits humains. Problématique à laquelle la Malaisie ne fait pas exception. Ensuite, de par sa forte teneur en acides gras saturés, cette denrée est associée à une augmentation des risques de maladies cardio-vasculaires. Pour les consommateurs, il est donc préférable d’opter pour des huiles riches en acides gras insaturés, telle que l’huile de colza qui constitue la source indigène la plus importante en omega-3.

Pas dans notre assiette

Soucieux de leur santé comme de l’environnement, beaucoup de consommateurs souhaitent limiter leur consommation d’huile de palme. Déjà difficile à éviter puisque omniprésente dans les produits alimentaires semi-finis et transformés des supermarchés, la suppression des barrières douanières rendrait l’huile de palme encore meilleur marché pour l’industrie agroalimentaire. L’accord de libre-échange avec la Malaisie présente ainsi le risque de voir son omniprésence dans les assiettes se renforcer. C’est pourquoi la FRC s’est alliée à d’autres organisations de développement, de droits humains, de protection de l’environnement et de l’agriculture pour demander au Conseil fédéral d’exclure l’huile de palme de cet accord. Car ce n’est qu’ainsi que la liberté de choix des consommateurs pourra être garantie.

Communiqué de presse complet (PDF)

Vous avez trouvé sur l’étiquette de votre aliment des matières grasses qui vous interpellent? Signalez-les-nous!

Articles sur le même sujet

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre