Article : Alimentation

Nutri-score: du neuf en 2023

1.11.2022, LJ

Six ans après la mise en place du Nutri-score, le système d’attribution des points, révisé par son comité scientifique, notera certains aliments à haute teneur en sucre ou en mauvais gras plus sévèrement. Ainsi, les viandes rouges et viandes transformées, très riches en acides gras saturés, seront revues à la baisse. Les céréales de petit-déjeuner ne pourront plus atteindre un A même lorsque leur composition fait l’objet d’efforts louables. De même, les produits laitiers seront mieux différenciés en fonction de leur teneur en sucres ajoutés ou non. Idem pour les denrées trop salées qui passeront dans les catégories D/E. Quant aux plats prêts-à-manger, ils passeront en moyenne en catégories B/C, voire D pour certains comme les pizzas industrielles. À l’inverse, les poissons gras sans ajouts de sel ou d’huile devraient être mieux notés. Tout comme les huiles de colza, olive et noix (B au lieu de C). De même, la note de certains fromages à pâte pressée, l’Emmental par exemple, passera à C au lieu de D en raison de leur faible teneur en sel. Enfin, la notation changera aussi pour le pain et les pâtes: les produits complets, avec une forte teneur en fibres, seront notés A tandis que les variantes raffinées auront une note B ou C en fonction de leur teneur en sel.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)