Dossier : Viande de cheval

Le scandale du “Horsegate”

20/1/2019

Six ans après le scandale de la viande de cheval dans les lasagnes de bœuf et après un recours, la cour de Paris a maintenant ouvert le procès de quatre personnes impliquées dans ce scandale qui avait touché toute l’Europe, dont la Suisse.

L’ex-directeur général de Spanghero et l’ancien directeur du site, ainsi que deux négociants néerlandais sont poursuivis pour tromperie et escroquerie en bande organisée.

Les débats de fond devraient commencer mercredi, d’après la presse française. La FRC, dont la plainte contre inconnu avait été suspendue par le ministère bernois début 2017, suit l’affaire de près.

L’affaire de la viande de cheval avait révélé la complexité du système alimentaire européen. L’important nombre d’intervenants, la dilution de la responsabilité et les contrôles insuffisants avaient permis de camoufler une fraude lucrative. Les prévenus sont soupçonnés d’avoir vendu plus de 500 tonnes de viande de cheval étiquetées comme étant du bœuf. A l’époque, l’autorité française anti-fraude (DGCCRF) avait comptabilisé 750 tonnes de «minerai» de viande écoulées dans 13 pays européens, soit 4,5 millions de plats cuisinés.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre