Dossier : Santé

Réformer l’assurance-maladie

17/2/2017

Depuis l’entrée en vigueur de la LAMal en 1986, l’assurance-maladie n’a cessé d’évoluer et le chantier est loin d’être terminé. Manque de transparence dans le calcul des primes, collusion délicate entre assurances-maladie de base et assurances privées, réserves excessives, produits impossibles à comparer et, bien entendu, prime mensuelle hors de prix. Des problèmes à résoudre, en veux-tu en voilà!

Toujours au front

Des conseils pratiques ou juridiques, des outils, des conférences ou encore des journées portes ouvertes sont autant de services que la FRC met en permanence à disposition des assurés pour résoudre leurs problèmes et les orienter dans le choix de leurs assurances-maladie.

Sur le champ politique aussi, la FRC agit. L’association a défendu le premier projet de caisse unique, puis la caisse publique jusqu’en 2014. En 2016, elle a lancé une consultation sur des caisses régionales de compensation.

La FRC répond aux nombreuses consultations émises par la Confédération sur les révisions du système de santé et d’assurances. Elle prépare également des argumentaires et des recommandations de vote pour les parlementaires sur ces questions complexes.

L’idée «Caisse de compensation»

Le modèle éprouvé de la caisse de compensation, tel que le connaît l’assurance chômage, offre un compromis intéressant pour répondre aux problèmes lancinants du système d’assurance-maladie tout en échappant aux clivages idéologiques qui paralysent le débat depuis des années.

Objectif du système: offrir aux cantons qui le souhaitent la possibilité de créer une institution cantonale ou intercantonale, chargée en particulier de rembourser les coûts et de fixer et encaisser les primes dans l’assurance de base.

Important: ces institutions travailleraient en coordination avec les caisses maladie actuelles. L’idée a été élaborée avec les principaux acteurs de la santé de Suisse romande (soignants, soignés, autorités publiques) et a été suggérée par le GAAM qui réunit des professionnels de l’assurance.

Ses principaux atouts:

  • le lien entre coûts et primes est clair et transparent;
  • le besoin en réserves diminue grâce à leur mutualisation;
  • les emplois des collaborateurs des caisses sont maintenus;
  • la chasse aux bons risques cesse;
  • l’approche globale et à long terme permet d’investir dans la prévention des maladies, et d’offrir un bon accompagnement et une gestion optimale des cas lourds et des maladies chroniques

Les Romands veulent du changement

En septembre 2014, les Romands disaient majoritairement «Oui» à l’initiative pour la caisse publique. Lors de la consultation de la FRC sur le modèle de caisse de compensation, l’idée obtient, une fois encore, un franc succès auprès de la population et des gouvernements cantonaux romands. Mais l’élan de réforme ne passe pas encore la Sarine.

La FRC s’engage pour que l’avenir donne raison aux Romands. Affaire à suivre…

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
28.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
29.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
30.10.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)
01.11.21Salon Goût et Terroirs Bulle (FR)