Legs & héritages

Par votre générosité, vous inscrivez de nombreux combats en faveur du consommateur et du citoyen dans l’histoire de la Suisse, vous garantissez à notre association un soutien de longue durée.

Nous sommes à votre disposition pour répondre en toute confidentialité à vos questions à ce sujet.

Brochure d’informations

Nous contacter

Vous partagez nos convictions

La générosité de donateurs comme vous est essentielle pour permettre à la FRC de lancer des actions concrètes et mener à bien ses missions d’intérêt général:

  • Aider le consommateur au quotidien
  • Délivrer une information indépendante qui permet à chacun de faire ses propres choix
  • Défendre et représenter le consommateur auprès des décideurs politiques et économiques.

«Nous travaillons pour le bien commun. Nous travaillons pour le bien de la population. Donc, nous travaillons pour tout le monde.» Sophie Michaud Gigon, Secrétaire générale de la FRC

Raconte-moi la FRC

Unique association de défense des consommateurs en Suisse romande, la FRC est un acteur incontournable dans l’histoire du pays.

En 1959, les associations féministes se fédèrent pour faire entendre leurs voix. À l’époque, ces groupements étaient écoutés par le Conseil fédéral de manière dispersée.

«L’industrie, le commerce et les gens qui nous entouraient ont commencé par sourire, puis à nous lire, puis à nous reconnaître, puis à nous craindre.» Françoise Michel, ancienne rédactrice en chef du magazine de la FRC

Leur premier défi est de créer un véritable organe de presse. Il s’agit d’informer massivement la population. A noter qu’à ce moment-là de l’histoire, les Suissesses n’ont pas encore le droit de vote. Avec un vrai journal, la FRC explique, prouve, démontre et incite à rejoindre le mouvement.

«Ces dames savent ce qu’elles veulent et n’ont pas leur langue dans leur poche.» Extrait de l’émission «Temps Présent, le réveil du consommateur» RTS, 1973

En 1967, elles refusent l’augmentation du prix du beurre fixée par le Conseil fédéral.

Elles lancent alors une grève d’achat. Des tonnes de beurre sont stockées. Le Conseil fédéral fléchit. L’industrie prend conscience d’un nouvel acteur important sur le marché économique : le consommateur. Forte de ses membres, la FRC fait entendre leur voix allant même jusqu’à lancer une initiative pour une surveillance des prix.

  • En 1982, la protection des consommateurs est inscrite dans la Constitution.
  • En 1986, l’information aux consommateurs est formalisée dans une loi.

Aujourd’hui, la difficulté à faire respecter ce droit à l’information et à défendre le consommateur nécessite d’unir nos forces pour faire le contre-poids face à des lobbys puissants.

La FRC est une autorité crédible et reconnue par tous, y compris les décideurs politiques et économiques. Elle récolte les doléances de la population. Au niveau législatif, elle peut user de son influence de manière à changer une loi, et elle est fréquemment consultée lors de modifications.

La FRC apporte aussi aide et soutien à une population toujours plus nombreuse, soumise à des arnaques toujours plus professionnelles. Elle fait face avec force et conviction aux scandales de grande envergure, tels que l’affaire des victimes de la faillite de la banque Lehman Brothers.

«La FRC a créé une multitude de David contre Goliath et ça a marché!» Mathieu Fleury, ancien Secrétaire général

Parmi les causes qui attendent la FRC, celui d’inscrire le principe d’action collective en Suisse. Le système judiciaire actuel n’est en effet pas encore doté d’instruments aussi performants qu’à l’étranger.

«On veut que le marché évolue, que les conditions-cadre évoluent,on ne veut pas que tout soit sur les épaules du consommateur.» Sophie Michaud Gigon, Secrétaire générale de la FRC

Le financement des associations est toujours plus précaire, il est essentiel pour nous de pouvoir compter sur vous pour assurer la pérennité de nos actions.

La FRC protège vos données personnelles.

Toutes les informations transmises sont traitées de façon confidentielle.

Questions

Puis-je disposer librement de mes biens ?

En Suisse, il n’est pas possible de déshériter entièrement certains membres de sa famille, sauf cas particuliers. Le conjoint survivant, les descendants ainsi que le père et la mère du défunt ont le droit à une part d’héritage intangible, que l’on appelle la réserve. Elle est calculée en fonction de la part successorale des héritiers réservataires.

Une personne sans héritier réservataire peut librement léguer son patrimoine aux personnes et aux organismes d’utilité publique qu’elle souhaite.

Comment léguer une partie de ma succession à la FRC?

Vous pouvez rédiger un testament et instituer la Fédération romande des consommateurs comme légataire ou héritier. Toute personne peut rédiger elle-même son testament. Pour être valable, il doit être entièrement écrit, daté et signé de votre main. Dans le cas d’un testament rédigé de votre propre main, il est recommandé de le déposer chez un notaire ou encore auprès de l’autorité cantonale compétente pour garantir qu’il sera bien trouvé et pris en compte.

Vous pouvez également dicter vos volontés devant un notaire. Votre legs financera durablement les actions de la FRC.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre