FRC

Articles : Réseaux sociaux

WhatsApp et Facebook: le Préposé fédéral interpellé

23.11.2016

La FRC a écrit au Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) pour que la Suisse emboîte le pas à l’Allemagne concernant l’échange d’informations entre Whatsapp et Facebook. Elle demande que l’interdiction de la transmission automatique des données entre ces deux entités soit également valable en Suisse. Pour rappel, le 27 septembre 2016, l’autorité de protection des données de Hambourg a ordonné à Facebook de cesser la collecte et l’enregistrement des informations des utilisateurs de Whatsapp en Allemagne et de supprimer celles déjà collectées.

Aux yeux de la FRC, il est extrêmement important que le refus des nouvelles conditions ne conduise pas uniquement à l’abandon de publicités ciblées mais également à la fin de ce partage imposé entre deux plates-formes différentes. Les utilisateurs de Whatsapp doivent pouvoir maîtriser ce qu’il advient de leurs données. En outre, ils devraient pouvoir être protégés de la même manière que les clients allemands, raison pour laquelle une intervention du Préposé à la protection des données est demandée.

Publicité ciblée et récupération des données

Rapprochement entre les deux outils

Fin août, de nouvelles conditions sont apparues pour WhatsApp, annonçant la préparation de publicité ciblée sur l’application (une option que l’utilisateur pouvait refuser à condition d’être attentif) et l’échange automatique des données avec Facebook.

Réaction du Préposé fédéral

Jusqu’à présent, le Préposé fédéral à la protection des données n’a signalé vouloir réagir que «si Facebook annulait le transfert de son propre chef ou sur ordre d’un tribunal à l’étranger». La FRC attend cependant une position de principe en Suisse, indépendante des événements en Allemagne ou du bon vouloir de Facebook.

Mise à jour 23.11 – Selon le Préposé fédéral: «Facebook a fait savoir qu’il n’exploitait aucune donnée se rapportant à des usagers européens de WhatsApp. Dans son courrier au PFPDT, il a indiqué que WhatsApp ne lui avait transmis aucune donnée d’utilisateurs suisses.» La suspension actuelle de tout transfert concerne donc également la Suisse, et pas uniquement l’Union européenne.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre