FRC Conseil : Sirop

Stop aux colorants

27.10.2015, B. P.

«On savait depuis longtemps que le sirop de grenadine ne contenait plus de grenade. Mais, en comparant les étiquettes de deux marques, j’ai constaté beaucoup de colorants artificiels parfois interdits dans certains pays. Pourquoi des produits aussi différents peuvent-ils porter la même mention «sirop de grenadine» sur leur étiquette!» Michel B.

En effet, le sirop de grenadine s’est tellement éloigné du fruit d’origine que même la loi le définit sans ce fruit: c’est un sirop aromatisé essentiellement avec du jus de fruits rouges (framboises, mûres, cassis, groseilles, etc.), de la vanille ou des extraits de vanille, et, éventuellement, avec du jus de citron.

Le piège de cette définition se cache dans le mot «aromatisé», qui permet l’ajout d’arômes et de colorants qui ne peuvent pas entrer dans la composition des «vrais» sirops de fruits.

La mention «jus de fruits rouges» laisse aussi beaucoup de place à l’interprétation. Parmi les sirops vendus, il y a donc d’énormes différences, avec des colorants peu recommandables. Pourtant, il en existe sans. La FRC vous encourage donc à lire l’étiquette et à ne pas acheter les sirops colorés artificiellement.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre