S’informer

Alimentation

3/7/2018

Observatoire du sel: attentes déçues

Notre enquête au long cours sur 108 aliments met en évidence certains efforts des industriels pour saler moins. Mais bien du chemin reste à faire.

Vie nomade

3/7/2018

Convertir un véhicule en camping car

Retaper un utilitaire en guise de camping-car: témoignages et conseils pour ceux qui souhaiteraient se lancer.

Enfant

3/7/2018

Jobs d’été: les règles à respecter

Votre adolescent se met à travailler. Quels sont ses droits? Qui est responsable? Comment est-il couvert? Nos FAQ.

Vacances

10/7/2018

Que faire en cas de grève?

Vol annulé, séjour d'hôtel non remboursé, voiture de location en rade: quelques conseils pour que le repos bien mérité ne se transforme pas en cauchemar financier et administratif.

Suremballage

3/7/2018

Pourquoi tant de plastique dans le bio?

Les solutions pour se libérer du pétrole existent et elles sont souvent plus respectueuses de l’environnement. Les explications de Bio Suisse.

La FRC vous répond

3/7/2018

Assurance: remboursement tardif

«Cela fait plus de deux mois que j’attends d’être remboursé pour mes frais médicaux, mais rien ne se passe, même après plusieurs appels à ma caisse. Ai-je le droit de ne pas payer mes primes d’assurance si je verse l’équivalent de celles-ci sur un compte bloqué?» A. S.

Les bonnes adresses

Voir toutes les adresses

Le magazine

FRC Mieux choisir - Numéro 110

Les industriels ne nous veulent pas du bien

Sans sel, la vie ne vaut pas d’être vécue. Et ce n’est pas une vaine expression. A très faible dose, il est vital pour réguler certaines fonctions de l’organisme et régénérer les cellules. Mais le rapport que nous entretenons avec le sel est clairement déraisonnable. Les adultes en consomment en moyenne plus de 10 grammes par jour, essentiellement via les produits de la grande distribution. C’est cinq fois trop. Cette consommation excessive augmente d’autant les risques d’hypertension, de maladies cardiovasculaires ou d’infarctus du myocarde. On peut bien rappeler aux consommateurs qu’ils ne devraient pas mettre la main à la salière avant même d’avoir gouté, la vérité, c’est qu’ils devraient surtout pouvoir acheter des denrées mieux apprêtées.

Ce charmant tableau a poussé la Confédération à mettre sur pied il y a dix ans une Stratégie sel. But: déclencher une prise de conscience auprès des fabricants, qui le considèrent comme un ingrédient de base bon à tout faire, surtout à masquer les imperfections. Des valeurs cibles ont donc été déterminées pour certaines catégories de denrées: produits boulangers, à base de viande ou de pommes de terre, risotto, pâtes ou soupes prêts à l’emploi.

FRC Mieux choisir

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre