Présidence cantonale

Un vent nouveau souffle sur le Valais

22.4.2020, Laurence Julliard / DR

Le Comité de la FRC Valais s’est entièrement renouvelé lors de son assemblée cantonale le 6 mars 2020. Magali Di Marco prend les rênes de cette structure qui compte quatre personnalités fraîchement arrivées à la FRC ainsi qu'un membre de la Commission Energie et environnement. Elle succède à Jacqueline Fontannaz Richard, arrivée au terme de son mandat. Portrait.

Le grand public connaît d’elle son passé de sportive professionnelle. La Chaux-de-Fonnière a trusté les podiums, ramenant notamment à la Suisse une médaille de bronze des Jeux olympiques de Sydney, en Australie. Les lecteurs du Matin ont ensuite pu suivre sa signature quelques années et les Chablaisiens l’ont assez récemment découverte en politique lors de la campagne aux fédérales de 2019. Son engagement et son énergie, c’est désormais aussi à la FRC qu’elle les dédie en endossant la présidence de la FRC Valais où elle défendra, en bonne marathonienne et avec détermination, les causes qui lui sont chères au profit des consommateurs de Monthey à Sierre en suivant la ligne du Rhône et jusqu’aux cîmes alpines. Portrait en cinq questions.

Qui êtes-vous?
Une personne très active, très sportive, qui aime les projets, la nature et les efforts. Une fois ma carrière sportive terminée, j’ai commencé à travailler dans les médias, au quotidien Le Matin et sur la chaîne télévisée Canal 9. J’y ai découvert mon intérêt pour les métiers de la communication. J’ai lancé ma propre entreprise spécialisée dans les réseaux sociaux en novembre dernier. Je suis actuellement indépendante.

Quelle consommatrice êtes-vous?
Si je devais me qualifier, je dirais une épicurienne écolo. J’aime manger et me faire plaisir, boire de bons vins et de bonnes bières artisanales. J’essaie aussi d’acheter un maximum de produits locaux, et si pas possible, de m’approvisionner dans les commerces de mon village. J’ai une aversion pour la nourriture industrielle. J’aime également voyager, et je l’ai beaucoup fait durant ma carrière sportive. Aujourd’hui, je prends encore l’avion, mais beaucoup moins qu’avant. Il y a tellement à découvrir dans notre région alpine, lorsque nous sommes prêts à faire quelques kilomètres à pied ou à vélo.

Comment avez-vous débuté à la FRC?
J’ai été contactée par le président central de l’association, Christophe Barman, qui connaît mon engagement en faveur d’une économie plus responsable et éthique. Le comité de l’antenne valaisanne de la FRC devait se reconstituer. En bonne compétitrice, j’ai trouvé le défi intéressant. Je me suis lancée, heureuse de mettre mon énergie au service de la défense des consommateurs, de plus, cette fois-ci, sous une bannière officielle.

Comment percevez-vous votre engagement à la FRC?
J’ai bien l’intention d’essayer de rendre le monde qui m’est proche meilleur, mais avec une fonction qui dépasse celle, personnelle, de simple citoyenne. Chaque geste ou chaque petit engagement compte. Lorsque j’étais candidate aux élections fédérales en automne dernier, j’ai défendu l’idée que le consommateur qui souhaite faire des choix durables ne doit pas être marginalisé. Ce sera mon combat au sein de la FRC.

Quel(s) défi(s) vous attendent?
Moi et mon équipe du comité valaisan, nous devons tout d’abord nous faire connaître et nous mettre au travail. Nous allons peut-être nous positionner de manière un peu différente de ce qui a été fait jusqu’ici en Valais, avec une volonté de défendre le terroir, les produits locaux, ainsi que toutes les initiatives éthiques et responsables, dans l’intérêt des Valaisans. En travaillant de manière plus horizontale, où chacun de nous aura des tâches liées à nos affinités et nos compétence. Cela tout en poursuivant les projets et les efforts qui ont été faits jusqu’ici.

——————————–

Un comité tout neuf

Le comité valaisan, entièrement renouvelé lors de sa dernière assemblée cantonale du 6 mars 2020, a pris ses quartiers au tout début de la crise du coronavirus. De gauche à droite: Magali Di Marco, présidente FRC Valais, Stéphane Monnier, Jean-Louis Lods (par ailleurs membre de la Commission thématique Energie et environnement), Loïse Pignat et Paola Riva Gapany. L’équipe s’est réunie pour la première fois en vidéoconférence début avril. Des personnalités variées aux compétences très complémentaires qui auront à cœur de mettre leur énergie à disposition des consommateurs valaisans. De par leurs affinités, les membres du comité régional entendent se préoccuper des problématiques des consommateurs dans une optique de durabilité et de responsabilité.

Jacqueline Fontannaz Richard et son équipe sont arrivés au terme de leur mandat. Qu’ils soient ici remerciés de leur engagement et travail accompli pour la région.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre