Rencontre

Le visage des bénévoles de la FRC

14.8.2019, Laurence Remy / Claudia, Elliot et Brigitte (de g. à dr.), trois bénévoles engagés à la FRC.

Portrait de trois personnes offrant de leur temps à l'association, rencontrées sur le stand au Paléo Festival.

Cette année, pour la première fois, la FRC tenait un stand à Paléo. Un magnifique stand aux couleurs de la FRC, blanc et rouge, avec une roue de la fortune, une diseuse de Mésaventure, des personnes expliquant la campagne Ticket Check ainsi que le combat des 60 ans, portant sur les substances indésirables dans les cosmétiques. Ces postes étaient animés en grande partie par de joyeuses équipes de bénévoles de tous les cantons romands.

Qui sont ces petites mains qui apportent leur pierre à l’édifice? En ce vendredi boueux du Paléo Festival, trois personnes ont bien voulu se prêter au jeu des questions réponses: Claudia de Lausanne, Brigitte et Elliot de Genève.

Claudia, Elliot et Brigitte (de g. à dr.), trois bénévoles engagés à la FRC.

Claudia, Expert Conso

La Lausannoise a effectué un stage de trois mois en qualité de juriste à la FRC en début d’année, suite à un cours donné dans le cadre de son cursus en droit par Valérie Muster, responsable de FRC Conseil. Ce stage lui a tellement plu qu’elle revient comme Expert Conso.

Son trimestre à la FRC lui a permis de se confronter aux problèmes très concrets des membres de l’association. Claudia a ainsi pu répondre à des questions touchant majoritairement au contrat d’assurance. «Attention aux courtiers qui vous mettent la pression pour signer, explique la jeune femme. Un bon courtier prendra le temps de lire vos documents et vous proposera un second rendez-vous pour vous soumettre des suggestions pertinentes.» Elle a par ailleurs démêlé beaucoup de problèmes liés aux opérateurs des téléréseaux et découvert un domaine qu’elle connaissait peu: les droits des consommateurs. Un stage qui lui a permis de grandir, selon ses propres mots.

Claudia est ravie d’être bénévole à la FRC car elle aime les contacts avec les gens. Elle est toujours là pour donner un coup de mains à ceux et celles qui en ont besoin.

Claudia, en un coup d’oeil :

Trois mots qui la définissent: spontanée, authentique, positive.

Trois aliments qu’elle adore: les myrtilles, les mangues, les röstis.

Trois choses qu’elle aime faire: monter à cheval, danser, cuisiner.

Trois choses qu’elle déteste: la pluie, l’hypocrisie et les gens qui ne savent pas conduire (tout en étant consciente d’être une mauvaise conductrice pour d’autres, plaisante-t-elle).

 

Elliot,  responsable du projet Repair Café pour FRC Genève

L’économiste est bénévole à la FRC Genève depuis 2015. Il est responsable des Repair Cafés, organisés en collaboration avec la Ville de Genève ou les communes intéressées, une dizaine de fois par an. N’importe qui peut venir y faire réparer sesobjets électroniques ou électroménagers. Ces Repair Cafés permettent de lutter contre l’obsolescence programmée, ce qui motive beaucoup Elliot. Ce dernier est par ailleurs également membre du comité de la FRC  Genève. Ainsi, il peut contribuer activement à la vie et au dynamisme de sa section, sous la responsabilité de son Président, Rolin Wavre.

En outre, Elliot met ses compétences professionnelles et personnelles au service de la commission Energie et Environnement de la FRC. Cette commission examine différents dossiers sous l’angle des intérêts économiques et environnementaux des consommateurs-citoyens. Un exemple? Les tarifs de l’électricité…

Elliot est passionné par la défense des droits des consommateurs et pour lui, quand on aime, on ne compte pas. Il va puiser ses motivations dans son éducation: très jeune, ses parents lui ont appris à être vigilant à ce dont on a besoin, à se poser des questions avant d’effectuer un achat. L’économiste souhaite œuvrer pour la collectivité en se positionnant du côté du consommateur. Bien souvent les entreprises sont amenées à défendre leur intérêt par le biais de groupes de pressions et l’intérêt des consommateurs est négligé.

En tant que bénévole au sein de la FRC, Elliot souhaite amener le consommateur à réfléchir et agir en faveur de sa consommation. Pour lui, le consommateur a un rôle à jouer: il se doit de s’exprimer et de tirer des signaux d’alarmes lorsque les problématiques de consommation viennent à nuire à son portefeuille, à sa santé ou à son environnement.

Elliot en un coup d’oeil:

Trois mots qui le définissent: persévérance, convivialité, spontanéité.

Trois aliments qu’il aime: le maïs grillé, les kebbeh (spécialité libanaise de boulettes de semoule farcies à la viande), le shabu-shabu (fondue japonaise).

Trois choses qu’il aime faire: marcher le long du Rhône, naviguer, rencontrer de nouvelles personnes.

Trois choses qu’il déteste: l’hypocrisie, les arnaques, les beaux parleurs.

 

Brigitte, contrôleuse du Label Fait Maison

Depuis deux ans, la Genevoise sillonne le cantons pour rendre visite à des restaurateurs qui adhèrent, ou souhaitent le faire, au Label Fait Maison. Les buts de cette initiative: répondre au désir de transparence des consommateurs, lutter contre l’uniformisation des goûts et valoriser le savoir-faire de la gastronomie helvétique. Mais pour Brigitte, l’objectif, c’est que les gens mangent mieux, tout simplement, en connaissant les bonnes adresses.

Brigitte va contrôler les restaurants qui se sont engagés librement à suivre la charte. Le premier entretien dure environ une heure et demi, avec le contrôle des frigos, de la chambre froide, du garde-manger et de toute la cuisine, le tout dans un esprit de dialogue et d’écoute qu’apprécie beaucoup la bénévole. Cette dernière recherche les produits non autorisés, comme les fonds de sauce industriels, les plats précuisinés, les produits transformés. Si le restaurateur utilise de tels produits, il doit le spécifier sur la carte. Tout comme s’il emploie des denrées produites par des artisans, dont le nom doit figurer sur la carte. Par la suite, les contrôles inopinés durent une vingtaine de minutes, le temps de vérifier les installations. Son activité lui prend entre 2 et 4 heures par mois

Brigitte apprécie beaucoup les bonnes choses, la bonne cuisine et les bons vins. Elle aime aussi rencontrer et dialoguer avec les gens. En outre, elle a une activité professionnelle en lien avec les vins et met ainsi ses compétences professionnelles et personnelles au service de son engagement bénévole.

Brigitte en un coup d’oeil:

Trois mots qui la définissent: ouverte, juste, positive.

Trois aliments qu’elle aime: le risotto, le poulet fermier, le ceviche.

Trois choses qu’elle aime faire: déguster des vins, manger gastronomique, rencontrer de nouvelles personnes.

Trois choses qu’elle déteste: la bêtise, la chaleur extrême, faire la queue…

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre