S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Présidence cantonale

«Le respect du consommateur est un droit humain universel»

19.4.2021, Laurence Julliard

Le résultat dans les urnes du 7 mars 2021 aura marqué l’élection au Grand Conseil valaisan de deux membres du comité de la FRC Valais. Une fierté pour les consommateurs de ce canton, mais pas sans répercussion. Portrait de Paola Riva Gapany qui a rejoint les rangs de la FRC Valais il y a un an et se porte candidate pour en assurer la présidence.

Mise à jour (31.05.2021): l’Assemblée générale de la FRC du 27 mai dernier a élu Paola Riva Gapany à la présidence de la FRC Valais pour un mandat de quatre ans, renouvelable.

 

Elles ont en commun d’avoir rejoint la FRC Valais en même temps, d’avoir siégé au comité cantonal ensemble et de se retrouver désormais sur les bancs du Grand Conseil. Leur chemin se sépare toutefois un peu: la première, Magali di Marco, souhaite passer le témoin de la présidence de l’antenne valaisanne de la FRC à la seconde, Paola Riva Gapany. L’occasion pour nous de mieux faire connaissance avec cette personnalité de Savièse, qui déborde d’énergie et de qualités humaines.

 

Paola Riva Gapany, qui êtes-vous?

Je suis une personne engagée, professionnellement et de manière associative, au service des plus vulnérables. Juriste de formation, avec une spécialisation en droits humains, je consacre ma vie professionnelle à la défense des enfants et de leur famille, en Suisse et à l’étranger. J’adore voyager! Etant de nature curieuse et ouverte, j’apprécie découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux paysages. Le fait d’être polyglotte contribue grandement à la rencontre de l’autre. De plus, je voue une passion pour les animaux que j’aime observer. Et le canton du Valais s’y prête bien!

Quelle consommatrice êtes-vous?

J’ai des origines italiennes, j’aime donc manger et cuisiner! Comme l’adage le dit si bien la salute inizia in cucina ! (la santé commence par la cuisine). C’est dire qu’en tant que mère de deux adolescents, ayant vécu aux Etats-Unis où la junk food est de mise, j’attache beaucoup d’importance à une alimentation saine et équilibrée, dont les produits passent par des circuits courts; cela contribue à soutenir l’économie locale et à retrouver le goût…. des contacts sociaux à la petite épicerie de quartier! Je fabrique également mes produits ménagers moi-même avec les bonnes vieilles recettes de grand-mère mélangeant bicarbonate et vinaigre blanc. Et surtout, j’évite autant que faire se peut l’utilisation du plastique.

Comment avez-vous débuté à la FRC?

La FRC a toujours fait partie de ma vie. Je me rappelle encore du temps ou seules les consommatrices étaient désignées, et de ma mère, lectrice assidue de J’achète mieux, qui louait le combat de la FRC contre le prix du beurre bien trop élevé! Engagée politiquement, je défends entre autres le développement durable. C’est par le biais d’une connaissance commune que Jean Christophe Schwaab, membre du Comité directeur de la FRC, m’a contactée en 2019 pour me proposer de m’investir au comité de la FRC Valais. J’ai accueilli cette offre avec enthousiasme.

Comment percevez-vous votre engagement à la FRC?

Être à l’écoute de nos membres est primordial. Quels sont, à leurs yeux, les besoins qui nécessitent d’être défendus? Se sentent-ils suffisamment informés? Sont-ils touchés par nos actions, ou y en a-t-il qui s’estiment laissés pour compte? Etant désormais élue au Grand Conseil valaisan, j’entends bien y porter leur voix.

Quels sont les défis qui vous attendent?

Ils sont nombreux et se situent à des niveaux différents.

Nous avons besoin d’un comité engagé envers ses membres et ses bénévoles pour mener des actions qui nous parlent à tous, tout en étoffant notre réseau et nos partenariats locaux.

Nos actions de terrain, mises à l’arrêt par la pandémie, doivent reprendre, être développées. Nous devons en mener des nouvelles, basées sur les besoins de nos membres et en bénéficiant des outils et expériences des autres antennes cantonales de la FRC et du Secrétariat central de notre association.

La FRC Valais doit devenir un acteur incontournable de son canton et un interlocuteur recherché dans tout ce qui touche à la consommation, tant au niveau politique, économique, associatif, éducatif, médiatique.

Notre message et notre communication doivent être clairs et efficaces afin de sensibiliser un maximum de personnes à la nécessité d’une consommation durable et respectueuse de l’environnement. Je pense en particulier à ceux à qui je consacre ma vie professionnelle et associative, à savoir les enfants, les jeunes et leur famille, les seniors et les migrants. Le respect du consommateur est un droit humain universel.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)