Mise en garde

Le "MMS", toxique et dangereux

Compléments alimentaires

15.10.2014, Laure Marvin

Cet acronyme de "Mineral Miracle Supplement" est vendu sur internet comme un remède à bien des maux. Attention: il s'agit d'un désinfectant notoire!

Où se trouve la plus grande pharmacie du monde? Sur internet, bien sûr. Mais attention: la FRC met depuis longtemps en garde contre l’achat de médicaments sur la Toile. Certes, les prix y sont bien souvent plus bas que ceux pratiqués en officines. Mais l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) rappelle que près de la moitié des produits de santé disponibles sur le web sont des contrefaçons plus susceptibles de nuire à la santé que de guérir.

Commercialisation illégale

Ainsi, le MMS, pour Supplément Minéral Miracle, est présenté comme «une découverte qui peut sauver la vie» et comme «la réponse au VIH/Sida, au paludisme, à la tuberculose, aux hépatites A B et C,  à l’herpès et  à la plupart des cancers». Rien que ça! Le remède est aussi «un allié au quotidien pour stopper les infections, grippes, rhumes mais également pour purifier l’eau ou même désinfecter une surface ou un linge» (Sic). Son fabricant déclare en avoir vendu plus de 5 millions  (à 15 euros l’exemplaire) depuis le lancement, en 2007.

Or, ce soit-disant remède est en réalité un produit toxique à base de dioxyde de chlore. Non seulement aucune efficacité médicale n’est avérée, mais il est dangereux de le consommer. Des cas d’intoxication sont signalés un peu partout dans le monde par les autorités antipoison. Par voie digestive, les effets toxiques varient selon la quantité ingérée: vomissements, fièvre, douleurs gastriques et thoraciques, et parfois graves brûlures des muqueuses de l’œsophage et de l’estomac ainsi que troubles sanguins. Non diluée, la solution peut également causer des brûlures en cas de contact direct avec la peau.

Biocide contre certains nuisibles

En Suisse, les instances de la santé (Swissmedic, OFSP, OSAV) déconseillent vivement la consommation du MMS. La Food and Drug Administration (FDA), qui n’a délivré aucune autorisation de  mise sur le marché, a également publié une alerte. Enfin, un communiqué commun des autorités sanitaires mondiales précise à toute personne ayant acheté cette préparation de consulter rapidement son médecin traitant.

D’un point de vue strictement chimique, la composition du MMS s’avère très simple: une solution de chlorite de sodium à 28% à mélanger avec un «kit d’activation» (de l’acide citrique dilué à 10%). La combinaison des deux substances produit du dioxyde de chlore, normalement utilisé pour la désinfection de l’eau courante. Sa vente est autorisée pour un usage biocide, c’est-à-dire pour détruire ou rendre inoffensifs certains organismes nuisibles. De nombreuses publications scientifiques prouvent son efficacité en tant que désinfectant mais également sa toxicité, ainsi que celle de ses produits dérivés. 

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre