Salon Goûts et Terroirs

Le grain de sel de la FRC à Bulle

10.11.2015, Laurence Julliard

Du 28 octobre au au 1er novembre, la FRC Fribourg a fait son show dans les travées de Goûts et Terroirs, le salon des saveurs qui se tient chaque année à Bulle. Reportage.

La FRC a mis son grain de sel à Goûts et Terroirs, le Salon suisse des saveurs authentiques. Elle a beau n’être ni artisan ni producteur, l’antenne fribourgeoise de la FRC a attiré un public nourri sur son stand, curieux de participer à un test grandeur nature sur un produit de grande consommation: le jambon cru. Pas moins de 600 personnes ont donné leur avis durant cette dégustation à l’aveugle; à la FRC désormais de compiler et analyser toutes ces données pour vous livrer les conclusions – vos conclusions donc – sur cette expérience d’envergure. A lire dans FRC Mieux choisir, qui sortira en début d’année 2016.

Degust

Les amateurs de bonne chair qui la connaissaient ont plongé leur nez dans les casseroles d’Annick Jeanmairet, journaliste gastronomique, à l’Arène gourmande. Avec la complicité de Nicole Bardet, présidente de la FRC Fribourg, elle leur a concocté une recette de son cru: des tortellini à la daube provençale. L’occasion de découvrir quelques astuces en cuisine – on vous le glisse en aparté, l’art de rouler la pâte pour donner bonne façon à cette spécialité ne s’apprend pas en claquant des doigts, parole de spectatrice du show! L’occasion de disserter aussi autour de thèmes fort actuels, allant de la provenance de la viande à la réhabilitation de morceaux oubliés. Il faut dire que notre chef du jour a contribué au dernier ouvrage de la FRC, Y a pas que le steak dans la vie, sorti de presse en septembre 2015.

kids

Les plus jeunes, entre 4 ans et demi et 12 ans, ont eu l’opportunité d’aiguiser leurs sens dans un nouvel espace qui leur était dédié: l’Amuse-bouche. Durant la journée de samedi, deux ateliers leur étaient consacrés, durant lesquels ils ont rencontré Choco Leo. Cette nouvelle mascotte de la FRC figure sur un emballage fictif de céréales. Tellement vraisemblant que certains tenaient mordicus l’avoir déjà vu à la télévision dans un spot. «Je crois même en avoir acheté!» dira Louane.

Grâce à cet outil pédagogique, les enfants ont affûté leur œil, leurs papilles et leur créativité. Une dégustation à l’aveugle leur a permis de réaliser qu’on choisit une variété de céréales moins pour son contenu que pour son contenant hyper coloré et rempli de belles promesses. Ils ont ensuite retroussé leurs manches, empoignant feutres et ciseaux pour confectionner leur propre boîte, à la manière d’un publicitaire.

«Trouver un nom au produit qui sonne bien, c’est le plus dur», commente Alex, qui a séché un bon moment. Leonardo ne le contredira pas, lui qui est resté un long moment devant sa feuille vierge, comme victime de la page blanche. Au final, le résultat sera percutant. Le jeune garçon a créé une nouvelle variété, Carachoc, sans oublier le slogan qui va avec: Carachoc, le choc des saveurs. Carachoc, le choc du bonheur. Les grandes marques n’ont qu’à bien se tenir, la relève est assurée…

Boite de céréales

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre