S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

FRC Vaud

Le bénévolat en mode virtuel, un nouveau paradigme?

12.4.2021, Texte: Serge Maillard, images: Huy Ho

Le 1er avril dernier, s'est tenue l'assemblée cantonale de la FRC Vaud. Première du genre pour nos bénévoles, elle s'est déroulée en visioconférence. Retour sur une année particulière.

Il y a moins de sept mois, le succès du Repair Café, organisé par la FRC Vaud à la bibliothèque municipale de Vevey, semblait faire fi des limitations imposées par le Covid-19. Un moment comme on les aime, une respiration. Il n’empêche, la pandémie ayant mis à mal l’organisation de nombreux évènements depuis, toutes les équipes de la FRC, bénévole ou non, ont dû repenser leur manière d’agir et de communiquer. Repenser le lien avec membres et consommateurs.

Nouveaux paradigmes | La pandémie et ses  vagues ont ébranlé bien des certitudes, creusant des écarts sociaux à toutes les échelles, qu’elles soient locales ou planétaires, exacerbant les deux faces d’une même pièce: notre société (de consommation), capable de solidarités remarquables autant que d’omissions fautives, avait son attention ailleurs. Le risque était fort pour les équipes de bénévoles habituées à être sur le terrain de perdre le contact avec le public ou de voir son action diluée par la réduction drastique d’évènements. Le temps a été mis à contribution pour réfléchir à de nouvelles opportunités.

Stratégie adaptée | La mission d’information et de défense des consommateurs s’est renforcée ces derniers mois. Par la force des choses, le digital a pris un coup d’accélérateur pour venir en soutien de la population. En effet, si la situation sanitaire a sensiblement modifié les canaux et processus de consommation, elle n’en a pas pour autant réduit le nombre d’actes commerciaux déloyaux ou l’occurrence de cas litigieux. Bon nombre de défis n’ont pas changé: obsolescence programmée et mise en route poussive d’indicateurs de réparabilité, excès d’usage de matières plastiques, trop lente intégration de l’économie circulaire, promotion de la mobilité douce, etc.

Première assemblée générale en ligne | Si la pandémie n’a (eu) pas le dernier mot sur son action, elle aura tout du moins modifié le format de l’assemblée cantonale de la FRC Vaud. Elle s’est tenue par visioconférence – une affaire rondement menée par nos deux nouveaux coprésidents Stéphanie Allesina et Ngoc Huy Ho, malgré quelques petits soucis techniques (que l’on qualifiera) de jeunesse, liés à ce nouveau modus operandi. Les mines souriantes et la participation engagée des intervenants furent à l’aune de la bonne santé de la FRC Vaud et de la pertinence de ses réalisations: tous les objets proposés à votation furent acceptés à l’unanimité! Des remerciements particuliers ont été adressés à Natacha Litzistorf, actuelle municipale de la Ville de Lausanne et ancienne présidente centrale de l’association, pour sa présence enthousiaste et amicale ainsi qu’aux conférenciers du Secrétariat central de la FRC, Laurianne Attwegg, resp. Environnement, et Lionel Cretegny, resp. Tests comparatifs, venus tous deux nous rappeler la problématique encore trop récurrente de l’obsolescence, ses enjeux, avec un cas concret: nos smartphones pour lesquels un changement de pièce s’avère être un « do it de l’extrême!

Le chemin est encore long; mais ô combien motivant !

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)