Repair café

La durabilité, une idée qui… dure

16.9.2020, Texte et photos: Serge Maillard

Les bonnes causes font souvent fi des difficultés et des contraintes du moment; preuve en est, le succès rencontré par le Repair Café du 5 septembre 2020 dans les locaux de la Bibliothèque municipale de Vevey.

En dépit du COVID et d’un temps ensoleillé qui invitait plus à la flânerie qu’à la réparation collaborative, 44 objets du quotidien ont été apportés lors de cette journée dédiée à la réparation; 25 furent totalement réparés et 7 partiellement (73%). Résultat flatteur s’il en est.


Au bord du lac, le poste de réparation des vélos a été bien fréquenté.

On ne s’y fera jamais, à cette manie pernicieuse qu’ont désormais la plupart des industriels de construire des produits dont le manque d’accessibilité, de réparabilité, d’interchangeabilité constitue le revers d’une bien pâle médaille, l’autre étant une durabilité que l’on soupçonne savamment limitée (appelée obsolescence programmée), pour ne dépasser, parfois, que de quelques jours seulement, le terme contractuel de garantie.

Parfois, un petit réglage ou nettoyage suffit

Qu’à cela ne tienne, les consommateurs, de mieux en mieux informés, prennent petit à petit conscience des enjeux en cours et du fait qu’un tel calcul se fait en pure perte pour l’environnement, pour toutes les générations, pour chacun. En effet, à ce stade, recycler ne suffit plus. D’aucuns en prennent conscience.


Concentration…

Et l’idée a du bon: les vélos (5) et les trottinettes (2) repartent quasiment tous réparés. Certains appareils qui semblent hors d’usage, ne demandent qu’un petit réglage, un nettoyage, un contrôle parfois élémentaire.  Souvent électroniques ou petits électro-ménagers, les appareils à «soigner» nous démontrent encore à quel point les Repair Cafés ont toute leur raison d’être.


Le réparateur explique et montre les étapes, il partage ainsi son savoir.

Des bénévoles qui partagent leur savoir et leur temps

Cet évènement du premier samedi de septembre laisse un sentiment d’admiration face à ces bénévoles qui, au-delà du partage de leurs connaissances et du don de leur temps, établissent des liens humains, conseillent, réfléchissent, questionnent. Certains déjà coutumiers, en rencontrent d’autres, qui se lancent pour la première fois. L’ambiance est bienveillante, les échanges enrichissants. Et l’on trouve de tout: chauffage, aspirateur, four à raclette, grille-pain, bouilloire, combiné audio (radio, platine vinyle, lecteur CD), yogourtière, imprimante,  mixeur, lampe, téléphone portable, train électrique, fer à repasser, appareil photo, épilateur, mais aussi habits à repriser…


Bravo à l’équipe de bénévoles.

Objets inanimés, avez-vous une âme?

«Objets inanimés, avez-vous une âme?» se demandait Raymond Devos… On entend parfois que la beauté naît dans les yeux de celui qui regarde. Considérer chaque objet comme une partie de nous-mêmes, de ce patrimoine qui nous est prêté, essayer de lui donner un deuxième souffle, un répit… pour la planète.


Convivialité et entraide en temps de Covid-19.

Voir en cet objet, le fruit du travail, de l’effort, de la passion… Oui, les objets ont une âme, celle-là même qui se nourrit du respect de toutes les ressources qui ont servi à sa conception et à sa fabrication. Ces ressources ne sont pas illimitées. Sachons les ménager.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre