Dans la peau d'un testeur

Houmous: le test organisé par la FRC Vaud a attiré de nombreux curieux à Moudon

Dans la peau d’un testeur

9.5.2016, Texte et photos: Aude Haenni

Lors de la première Foire agricole romande, qui se déroulait le week-end du 7 et 8 mai à Moudon, la FRC a proposé un test grandeur nature sur le houmous. Entre vaches et légumes bio, les papilles des visiteurs ont été mises à contribution!

Déguster une tranche de gâteau à la crème encore chaud, se boucher les oreilles face aux batteurs au fléau, dévaliser les plantons ProSpecieRara, goûter à un petit sirop artisanal aux herbes, chiper un peu d’eau auprès d’un spécialiste pour redynamiser son jardin… Ce week-end, lors de la Foire Agricole romande, première du nom, quelques 15 000 visiteurs se sont clairement fait plaisir, se baladant à travers plus de 155 stands répartis sur le site de l’Ecole d’agriculture de Granges-Verney, à Moudon.

A l’intérieur d’un des bâtiments, protégés du soleil qui tapait fort, les bénévoles de la FRC Vaud en ont étonné plus d’un. «Venez tester du houmous!», lance Patricia à l’encontre d’un visiteur. « Du «oumousse», mais qu’est-ce que c’est?» Cette purée de pois chiches venue du Proche-Orient serait-elle un peu trop exotique pour des Romands plutôt habitués à manger une traditionnelle planchette de viande froide et de fromages à l’apéro? «Il y a ceux qui découvrent, mais je suis aussi surprise du nombre de gens qui nous disent qu’ils en font eux-mêmes», fait remarquer Martine, coprésidente de la section vaudoise depuis peu.

Un test grandeur nature

Connaisseurs ou non, ils ont été nombreux ce week-end à tester trois houmous chacun sur les dix achetés en grande surface et – un intrus – celui fait maison. «Les gens participent volontiers, et sont très intéressés, notent les bénévoles. Ce n’est pas tous les jours qu’ils ont à vivre une expérience comme celle-là.» A voir leur air sérieux, leurs hésitations dans le regard, nul doute que ces testeurs FRC d’un jour ont pris leur rôle très à cœur. Texture, odeur, goût, visuel, tout aura été décortiqué dans les moindres détails.

«Au final, je pense que c’est surtout une question de goût», souligne Myrna, appréciant la neutralité du pois chiche au contraire de son amie Ruth préférant le houmous agrémenté d’herbes. Eva, quant à elle, s’est réjouie d’avoir découvert une «vraie» pâte, et non celle, trop acide, que l’on peut retrouver quelques fois en pot. « C’était intéressant de pouvoir comparer, car j’aime bien le houmous. J’avoue que j’en achète dans différents endroits afin de trouver le meilleur ! », rigole-elle. Il lui faudra pourtant attendre la sortie de FRC Mieux choisir du mois de juin pour connaître le grand vainqueur.

 

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre