Assemblée cantonale 2019

Des bénévoles actifs sur tous les fronts

13.5.2019, Laurence Remy

Programme de l'année 2019, activités passées et conférence étaient au menu de l'assemblée annuelle de la FRC Vaud.

Le jeudi 4 avril se tenait l’assemblée générale annuelle de la FRC Vaud. L’occasion pour la présidente Martine Chuard de présenter les grandes lignes des projets actuels de son équipe et de l’association, avant de donner la parole aux différents responsables sur le terrain.

Stéphanie Allesina, coordinatrice des bénévoles, donne un retour sur l’activité de ces 97 personnes qui effectuent les enquêtes de terrain, tiennent les stands lors de manifestations et événements publics, conseillent les gens sur leur budget.

Dominique Erne, responsable du conseil en budget personnalisé, décrit le travail de son équipe: aider les particuliers à établir un budget en fonction de leur situation personnelle. Il s’agit souvent de personnes ou de familles qui s’apprêtent à affronter un changement, voire une baisse, de situation. «Nous avons le budget et les conseillères, notre prestation est gratuite… manquent plus que les clients!», explique la spécialiste. En effet, mieux vaut anticiper que subir, une consultation peut éviter bien des soucis!

Autre domaine: le label Fourchette verte, dont la FRC Vaud gère l’attribution. Les bénévoles de ce service vont tester les menus proposés dans les garderies, les EMS, les écoles, mais aussi les entreprises. En fonction de différents critères, notamment la provenance des aliments utilisés, des coûts, de la qualité de la préparation des menus, le label est attribué ou retiré. En 2019, l’accent sera mis sur les aînés avec notamment des ateliers pour les proches aidants.

Ngoc Huy Ho donne un rapide aperçu des Repair Cafés de 2018 qui ont donné lieu à de beaux partenariats.

Cette année, la FRC va lancer les Repair Textiles, afin de redonner vie aux vêtements usés ou démodés, et réfléchit à la mise en place de boîtes Conso Troc. La FRC continuera aussi à développer sur son site «les bonnes adresses» de seconde main, par exemple. Tout savoir sur le textile? C’est ici!

En outre, les priorités pour 2019 seront les suivantes:

La partie statutaire s’achève sur l’élection à l’unanimité de deux nouvelles membres au comité: Sandrine Brun-Rey et Gaminete Heseli. Toutes deux connaissent l’association et y ont œuvré comme bénévoles.

©Anne Bichsel La délégation vaudoise représentant la FRC Vaud lors de l’Assemblée générale des délégués du 3 mai 2019. Les nouvelles membres du comité: Gaminete Heseli (en haut à droite, en bleu,) et Sandrine Brun-Rey (en bas 2e depuis la gauche, en veste noire).

Cosmétiques: la FRC s’engage sur trois niveaux

En deuxième partie de soirée, Sophie Michaud Gigon, Secrétaire générale de la FRC, présente une conférence sur les perturbateurs endocriniens, ces substances qui se trouvent partout dans l’environnement quotidien: aliments, air, mais aussi dans les produits appliqués jour après jour, les cosmétiques.

Les fabricants utilisent des substances dont il est très difficile pour les citoyens lambda de connaître la composition ainsi que les effets réels sur la santé d’autant plus que la liste des ingrédients, incompréhensible, regorge d’ingrédients barbares. Le consommateur fait confiance au produit, sensible à certaines allégations qui se veulent rassurantes, telles que «100% naturel», «cliniquement prouvé», voire «avec de l’huile de chêne vieux de 150 ans».

Or, ces substances contiennent des molécules qui interagissent avec les hormones et faussent ainsi la communication entre organes. A terme, , cela peut entraîner des dysfonctionnements et des problèmes de santé. Les femmes enceintes, les enfants et les adolescents sont particulièrement vulnérables.

A noter aussi que bien souvent, ce n’est pas qu’une seule molécule qui est nocive, mais l’accumulation et les interactions de plusieurs d’entre elles, ou/et leur ingestion répétitive qui pose problème, c’est ce qu’on appelle «l’effet cocktail».

Sophie Michaud Gigon explique que la FRC agit sur trois fronts distincts:

  • Auprès des consommateurs, qu’elle informe et sensibilise. La FRC a ainsi lancé en mars 2019, son application FRC Cosmétiques. Cette application donne des informations utiles sur tous les produits répertoriés et surtout permet d’enrichir la base de données. Elle est interactive et évolutive. Durant l’été, la FRC animera des stands de sensibilisation et d’informations.
  • Au niveau politique, la FRC s’engage pour que des lois viennent encadrer et définir les allégations. Actuellement, n’importe quel fabricant peut écrire sur son produit «prouvé cliniquement» car rien ne définit, en termes légaux, les études et recherches que cela implique. Il s’agit aussi de faire prévaloir le principe de précaution dans les cosmétiques comme c’est déjà le cas pour les médicaments. Il faudrait ainsi pouvoir faire interdire les composants les plus controversés.
  • Auprès des fabricants, la FRC engage le dialogue pour qu’ils simplifient la composition de leurs produits, suppriment volontairement les substances problématiques et renoncent aux allégations qui induisent en erreur.

Après les nourritures de l’esprit, place à un apéritif dînatoire somptueux. Un très bon moment de convivialité.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre