S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Présidence cantonale

Demain, un nouveau visage à Neuchâtel

21.2.2020, Laurence Julliard / DR

Le Comité de la FRC Neuchâtel présentera Nicole Galland à ses membres le 12 mars prochain comme candidate pour succéder à Raymonde Richter, présidente sortante. Portrait.

Mise à jour du 14 mars 2020: Nicole Galland a été élue à la présidence de la FRC Neuchâtel.

Elle est vive, enjouée, elle a des idées plein la tête qu’elle aimerait développer et une soif de partager ses connaissances et son enthousiasme avec ceux qui la côtoient. Certains ont déjà approché de près cette «gourmande mais pas dupe» en suivant avec elle une activité autour de Bien manger à petit prix ou de Chocoleo. Engagée bénévolement au sein de la FRC Neuchâtel depuis deux ans, Nicole Galland a toutefois été «biberonnée» à la FRC depuis sa tendre enfance. Une transmission qu’elle souhaite aujourd’hui poursuivre avec le Comité et le grand public. Rencontre.

Nicole Galland, qui êtes-vous?

Biologiste formée à l’Université de Neuchâtel, j’ai été professeure associée en botanique évolutive pendant plus de vingt ans à l’Université de Lausanne. J’y ai aussi assumé la direction scientifique de la formation continue. Mes intérêts scientifiques couvrent un large spectre de domaines allant de la biodiversité, et des menaces qui pèsent sur elle, jusqu’aux micropolluants touchant notre environnement et le contenu de nos assiettes. Grâce à l’enseignement, j’ai également développé une véritable passion pour la communication et les contacts humains.

Quelle consommatrice êtes-vous?

Ayant le goût des choses simples et naturelles, j’ai toujours été une consommatrice prudente, craignant de me créer de faux besoins. Mais avec la montée en puissance des problèmes climatiques et environnementaux, je suis devenue très attentive et critique par rapport à nos systèmes de consommation, consciente que les enjeux écologiques et sociaux actuels sont d’une importance capitale. J’aime aussi à penser que ces enjeux peuvent nous apporter des mieux-vivre qualitatifs et que l’ouverture sur le monde permet de beaux échanges via des produits diversifiés et des nouvelles saveurs culinaires.

Comment avez-vous débuté à la FRC?

De manière indirecte, j’ai été intéressée très jeune à la FRC car mes parents ont été des membres de la première heure, en 1959, et le journal d’alors J’achète mieux a fait partie de mes lectures de jeunesse. J’ai toujours suivi de près les activités de la FRC mais ce n’est qu’en 2018, une fois à la retraite, que je me suis sentie assez disponible pour m’impliquer concrètement. Le Comité neuchâtelois s’est montré très accueillant et j’ai pu rapidement m’investir dans différentes actions (enquêtes de terrain, stands, cours pour divers publics). Ces deux premières années d’activité m’ont convaincue du rôle important que joue la FRC dans l’information et la défense des consommateurs, et ceci avec une palette de compétences remarquable.

Comment percevez-vous votre engagement à la FRC?

Je me sens très motivée et disponible pour me lancer dans la présidence du Comité neuchâtelois. J’y vois surtout un rôle de coordination et de facilitation pour les actions qu’il voudra entreprendre dans le contexte du canton. Ce sera aussi l’occasion d’assurer un lien entre les objectifs du Secrétariat central et les souhaits des membres du Comité. J’ai aussi un intérêt égoïste à vouloir m’engager: c’est la perspective de pouvoir m’informer au mieux sur les questions de consommation et de participer à l’influence que peuvent avoir les consomm’acteurs; c’est aussi la perspective de partager cela avec des collègues tout aussi motivés et engagés.

Quel(s) défi(s) vous attendent?

Les défis de la défense des consommateurs sont étroitement liés aux mutations multiples et accélérées de notre société, que ce soit par rapport aux besoins sanitaires de la population, à l’évolution des marchés ou à l’emprise du numérique. Un comité cantonal peut s’impliquer localement de diverses manières, selon les compétences et disponibilités de ses membres et en fonction des réseaux établis. L’actuel est très engagé et efficace. Mon souhait sera de maintenir cette dynamique, voire de l’orienter vers de nouvelles possibilités d’actions. Ce sera aussi l’occasion de renforcer les liens avec des organismes cantonaux et d’améliorer la visibilité de la FRC.

Rendez-vous est donc pris le 12 mars, dès 18h30, à l’Hôtel des Associations (rue Louis-Favre 1, salle jaune, rez) pour l’assemblée cantonale de la FRC Neuchâtel.

——————————–

Raymonde Richter est arrivée au terme de son mandat après quatre années d’une activité intense et dynamique. Qu’elle soit ici vivement remerciée pour son parcours au sein de la FRC Neuchâtel, son engagement sans faille pour la région. Elle ne quitte pas pour autant ses pairs puisqu’elle reste membre du Comité neuchâtelois. – Le Comité

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)