Présidence cantonale

Demain, deux nouveaux visages pour le canton de Vaud

26.2.2020, Laurence Julliard

Le Comité de la FRC Vaud présentera un double ticket à ses membres le 12 mars prochain comme candidats pour succéder à Martine Chuard, présidente sortante. Portrait croisé.

Ce tandem a plus d’un point en commun. Tous deux tombés dans le chaudron des enquêteurs de terrain bénévoles de la FRC la même année, ils ont battu le pavé dans le canton de Vaud en qualité de clients mystère. Animés par la même énergie et soif d’entreprendre, chacun a ensuite largement contribué au développement d’activités phares: la coordination du bénévolat pour l’une, celle des Repair Cafés pour l’autre. Autant dire qu’ils connaissent la chanson et savent s’entourer d’équipes avec lesquelles phosphorer et occuper l’espace public au service des consommateurs. Rencontre avec Stéphanie Allesina et Ho Ngoc Huy.

Stéphanie Allesina, qui êtes-vous?
De nature dynamique et passionnée, je me définirais comme une personne très engagée au quotidien. Je travaille à Pro Senectute Vaud depuis 7 ans et rayonne plus particulièrement dans l’Est vaudois pour développer de nombreux projets à buts sociaux et associatifs. De nature épicurienne, curieuse et spontanée, je pratique de nombreux sports, particulièrement en montagne ou dans des espaces qui m’inspirent.

Quelle consommatrice êtes-vous?
Je suis très attentive à ma façon de consommer: prioritairement local et de saison. J’adore découvrir les producteurs de ma région et plus particulièrement l’histoire qui entoure leurs produits. Je suis parfois imparfaite, mais je garde un regard critique sur mes choix. Je reste convaincue que chaque action, même minime, compte et j’aime l’idée de partager cette vision autour de moi.

Comment avez-vous débuté à la FRC?
Membre active depuis 2011, j’ai rejoint le réseau des enquêteurs de terrain bénévoles pour le compte du canton de Vaud la même année. Il fut un temps où je menais des combats seule au profit d’une consommation plus juste et responsable. J’ai donc été enthousiasmée par la découverte de cette association avec laquelle je partageais totalement les valeurs. J’ai aimé avoir l’impression de participer à un changement utile au sein de notre société. Investie et engagée, j’ai assez naturellement rejoint le Comité de la FRC Vaud en 2013, et participé à la création d’une nouvelle fonction qui me passionne depuis bientôt sept ans: coordinatrice du bénévolat. La coordination de projets spécifiques comme les Repair Cafés ou la participation au projet Tous consomm’acteurs de la santé occupent aussi une partie de mon temps.

Comment percevez-vous votre engagement à la FRC?
Je dirais spontané et presque évident. Après neuf années d’engagement à différentes fonctions, je ressens l’intérêt de mettre mes compétences, mon énergie et mes connaissances au profit de cette nouvelle coprésidence. C’est une magnifique reconnaissance de me voir confier cette nouvelle responsabilité, et j’entends faire de mon mieux pour poursuivre avec qualité l’engagement initié depuis 1959 par ceux qui m’ont précédé.

Quel(s) défi(s) vous attendent?
Je dirais déjà de poursuivre mon engagement citoyen avec autant de conviction que de plaisir. J’ai à cœur de pérenniser les projets actuels, d’en développer d’autres, de favoriser les synergies avec les acteurs locaux, et de collaborer étroitement avec tous les autres collaborateurs de notre association : plus particulièrement Huy que je connais bien et avec qui je me réjouis de partager cette coprésidence. L’engagement citoyen me paraît être un domaine prioritaire à penser et re-penser: entourés d’une équipe d’une centaine de volontaires, la FRC Vaud se doit de se doter de ressources de qualités pour favoriser l’accueil, l’encadrement et la reconnaissance des consommateurs qui œuvrent à nos côtés. Ensemble, tout me paraît possible.

Ho Ngoc Huy, qui êtes-vous?
Né à Vevey et d’origine vietnamienne, j’ai suivi une formation d’ingénieur en chimie analytique à Sion complétée par un master en chimie à l’Université de Genève. Je travaille depuis plus de dix ans au Service de la consommation et des affaires vétérinaires de Genève. Je siège au conseil communal de Lausanne sous la bannière des Verts et mets également mon énergie au profit de plusieurs associations, notamment comme organisateur d’une compétition sportive de raid aventure multisports sur l’arc lémanique ainsi qu’au comité d’une épicerie coopérative participative à Lausanne.

Quel consommateur êtes-vous?
Certainement par déformation professionnelle, je passe beaucoup de temps à lire et à déchiffrer la composition et les informations figurant sur l’étiquetage des produits vendus dans les commerces. Je diversifie également mes achats en optant pour des commerces de proximité et en privilégiant les circuits courts comme le marché de Lausanne et le système de paniers de légumes qui permettent de découvrir de belles variétés de produits locaux. Et depuis que je suis papa, je redouble d’attention pour la préparation des recettes fait maison!

Comment avez-vous débuté à la FRC?
Je suis arrivé comme enquêteur de terrain bénévole en 2011, ce rôle en tant que client mystère nous amène parfois à des scénarios très élaborés et drôles! Puis j’ai rejoint le Comité de la FRC Vaud en 2014. J’ai également eu la chance de vivre l’avènement des Repair Cafés dont la FRC était un précurseur en Suisse. Je suis actuellement le référent et soutien au sein de la FRC Vaud pour toutes les personnes qui souhaitent un appui logistique.

Comment percevez-vous votre engagement à la FRC?
Tout comme au niveau professionnel, la protection et la défense du consommateur sont au centre de mes activités. A chaque étape de mon engagement à la FRC, j’ai pu observer que les actions menées par nos formidables bénévoles offraient des résultats concrets. Un rôle à la coprésidence me permettrait de m’investir davantage dans la gestion et la coordination de projets et d’avoir une vue d’ensemble sur nos actions.

Quel(s) défi(s) vous attendent?
Dans un monde de plus en plus globalisé où nous sommes noyés sous une masse d’informations et de labels, ou, à l’inverse, privés d’informations, il est important de redonner du pouvoir et des outils au consommateur! La FRC Vaud se tiendra à l’écoute des ses membres et renforcera sa présence sur le terrain par des stands d’information et des Repair Cafés.

Rendez-vous est donc pris le 12 mars, dès 18h30, à la salle L’Atelier, au restaurant Tibits (place de la Gare 11) pour l’assemblée cantonale de la FRC Vaud.

——————————–

Martine Chuard est arrivée au terme de son mandat après quatre années d’une activité très riche et dynamique dans laquelle de nombreux nouveaux projets ont été développés. Qu’elle soit ici vivement remerciée pour son parcours au sein de la FRC Vaud, son engagement sans faille pour la région. – Le Comité

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre