Contrats de Fitness

Modifications contractuelles

6.6.2015

Let’s Go Fitness montre l’exemple, Physic Club et Harmony suivent

A l’occasion du bilan intermédiaire de l’action menée par la FRC et ses partenaires (SKS, Beobachter et ACSI), trois fitness se sont, à ce jour, distingués favorablement en acceptant toutes les modifications contractuelles suggérées. Un délai au 5 juin est imparti aux autres pour suivre ces exemples.

Le 15 mars dernier, la FRC avait, avec ses partenaires, sommé 17 fitness, principalement des chaînes, de modifier certaines clauses contractuelles  (www.frc.ch/articles/ces-clauses-qui-font-transpirer). A ce jour, force est de constater que trois fitness romands se sont particulièrement distingués. D’autres devraient suivre.

Le club Let’s Go a été le premier fitness à entrer en matière sur toutes nos revendications. Ainsi, ses clients pourront, à partir de septembre prochain, choisir librement s’ils souhaitent opter pour un renouvellement automatique ou non. Ils pourront aussi transférer définitivement leur abonnement à un tiers s’ils cessent de s’entraîner. De plus, la résiliation sera autorisée de manière anticipée à moindres frais – notamment en cas d’impossibilité attestée médicalement de quatre mois et plus, ou de déménagement à plus de 15 km. Enfin, la chaîne renonce à exclure toute responsabilité en cas d’accident et se réfère à la loi concernant d’éventuelles indemnisations.

Romands bons élèves

Tous les fitness contactés n’ont pas répondu aussi favorablement, notamment en Suisse alémanique où seules des améliorations mineures ont été apportées au contrat. Un nouveau délai fixé à la mi-juin leur a donc été imparti pour les inviter à suivre l’exemple donné par Let’s Go.  Physic Club (canton de Neuchâtel) et Harmony (arc lémanique) ont su parfaitement saisir cette opportunité en acceptant, à leur tour de modifier leurs conditions contractuelles dans le sens proposé par la FRC. Notons encore que Silhouette, qui a les conditions contractuelles les moins favorables pour la clientèle n’a pas daigné répondre aux deux courriers qui lui ont été envoyés.

Pour rappel, les clauses contestées sont :

–         La reconduction automatique tacite du contrat qui rend captif le client

–         L’impossibilité de céder de manière définitive son abonnement à un tiers

–         Le maintien du contrat en présence de justes motifs de résiliation rendant impossible de se rendre au fitness (raisons médicales, déménagement).

–         L’exclusion totale de la responsabilité des fitness même en cas d’installation défectueuse ou de manque d’entretien

Informations complémentaires:

Valérie Muster, juriste à la FRC: 021 331 00 90 ou 076 588 47 16

Martin Müller, Redaktor Beobachter, 043 444 52 43 oder 079 667 75 18

Sara Stalder, Geschäftsleiterin SKS: 031 370 24 20 oder 078 710 27 13

Lien vers le communique de presse: Communique Fitness

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre