FRC Neuchâtel

Combat de la FRC pour l'affichage des prix

11.3.2011

HISTORIQUE DU COMBAT DE LA FRC POUR L’AFFICHAGE DES PRIX DANS LE CANTON DE NEUCHATEL

11 novembre 1992 : lettre de la présidente de la FRC du canton, Mme Anne-Marie CUENOT, au service cantonal du contrôle des prix

Mme Cuenot fait état d’une enquête de la FRC qui a contrôlé ” scrupuleusement ” 375 vitrines dans le canton et qui a constaté que seules 200 devantures (soit le 54%) avaient un affichage conforme à l’OIP.

11 décembre 1993 : lettre de Mme CUENOT à M. Maurice JACOT, chef du Département de la santé et de la sécurité

Lors d’un nouveau contrôle dans les commerces dont l’affichage des prix était défaillant une année auparavant, la FRC n’a constaté aucune amélioration malgré les assurances données par le service concerné.

24 mars 1994 : réponse de la cheffe de service, préposée à la police du commerce, Mme Anne-Marie GENIN

Mme Genin souligne que suite à un ” surcroît momentané de travail ” son service n’a pu faire le nécessaire. Elle promet de traiter ce dossier au plus tard au second semestre 1994.

6 septembre 1995 : lettre de Mme CUENOT à M. JACOT

La présidente de la FRC récapitule les courriers précédents et ne note aucune amélioration dans le canton, comme l’a confirmé une nouvelle enquête faite dans l’ensemble de la Suisse romande, dont les résultats ont été publiés dans le journal de l’association, le ” J’achète mieux ” no 233 en juin 1995.

27 septembre 1995 : réponse de M. JACOT à Mme CUENOT

M. Jacot promet que le service concerné va s’atteler à la tâche de faire respecter l’OIP, et compte sur la collaboration de la FRC pour y parvenir.

17 mars 2003 : lettre de Mmes FRANCIS et ENRICO de la FRC à M. Bernard SOGUEL, Conseiller d’Etat

La FRC répond à la procédure de consultation relative au projet de modification de l’OIP.

20 avril 2010 : mini-sondage effectué par la FRC dans 12 commerces du canton de Neuchâtel concernant l’affichage des prix

Six commerces, soit la moitié seulement, répond aux exigences de l’OIP.

Il apparaît donc clairement que la situation est aussi insatisfaisante qu’en 1992, voire même pire, puisqu’en presque vingt ans le consommateur neuchâtelois n’a obtenu aucune protection supplémentaire de l’organisme cantonal chargé de faire appliquer l’OIP.

NHD / août 2010

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre