S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Action FRC Neuchâtel

Au marché, la « vraie » saison des primeurs

14.6.2021, Aude Haenni et FRC Neuchâtel / S'informer, puis tester ses connaissances sur la saisonnalité via un concours à La Chaux-de-Fonds.

Les bénévoles de la FRC Neuchâtel ont ouvert les feux de la campagne de mobilisation sur la saisonnalité des fruits et légumes qui va se dérouler jusqu'à l'automne. Pas de fraises bien rouges sur le stand pour ne pas faire d'ombre aux maraîchers, mais un concours, de l'information. Un programme tout aussi mûr.

Au marché de la Chaux-de-Fonds, face aux alignées de plantons, la foule est dense. Une aubaine pour le stand de la FRC Neuchâtel installé juste à côté le 2 juin dernier: «On attrape les gens qui font la queue, sourit Cendrine, bénévole. Mais à vrai dire, on prêche des convaincus!» A l’image de ce père de famille qui dit approuver l’initiative. «Il faut que l’on réapprenne à manger des fruits de saison. Je suis du mois de mai, et je me souviens que le gâteau aux fraises, on le mangeait à mon anniversaire. C’était à ce moment-là, jamais avant», raconte-il.

Si la FRC a choisi la fraise pour emblème, certains passants espèrent voir la mobilisation aller plus loin. «Il faut vraiment faire quelque chose pour la saisonnalité des produits, non seulement pour les fraises, mais aussi pour les asperges par exemple… Même si on en a marre de voir ces choux!» se marre Claudine, membre de longue date de l’association. Une autre Claudine adhère et ne comprend pas que des amis puissent encore manger des framboises toute l’année. «Je viens d’acheter une barquette de fraises bio; elles sont tellement bonnes! Tout comme la rhubarbe… Pourtant, personne ne nous écoute. On dirait qu’il est impossible de se passer de certains fruits et légumes…»

Entre discussions et explications, nos bénévoles ont par ailleurs fait passer le message via un concours qui  a défié les connaissances de plus d’un – une Claudine aguerrie y compris! –, entre astuces marketing, prix en autocueillette, variétés suisses… La subtilité de la fraise et de sa saisonnalité concerne définitivement tout le monde!

Bénévoles sur la route

Outre la manifestation chaux-de-fonnière, nos bénévoles ont battu le pavé à Boudry (le 29 mai), Neuchâtel (1er juin) et Fleurier (le 4 juin). Le public, généralement des adeptes des primeurs achetés sur les marchés maraîchers quand ils n’ont pas été alertés par les médias régionaux de cette mobilisation, s’est dit convaincu et attentif à la saisonnalité. Certains se sont même dits prêts à en découdre avec les distributeurs directement pour leur faire part de leur agacement! Au-delà de cette campagne de sensibilisation, ce fut aussi l’occasion de renouer le contact avec des gens longtemps privés d’occasions d’échanger en direct. A quelques encâblures de là, en terres jurassiennes, le grand rendez-vous de Courtemelon, le Concours suisse des produits du terroir les 25 et 26 septembre, sera la dernière occasion de l’année, de parler fruits et légumes de saison, avec le retour des pommes, des poires… et des choux!

Dispositif fin prêt pour une journée éclatante à Neuchâtel.

 

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)