Vu d’ici

Agir en faveur du patient

6.6.2017, Jacqueline Fontannaz Richard, présidente FRC Valais

En matière de santé, chaque canton a ses organes de médiation. Tout patient estimant ses droits violés ou se plaignant du comportement d’un soignant peut s’adresser à une commission d’examen des plaintes. Le Valais n’y échappe pas: la Commission de surveillance des professions de la santé (CSPS), à Sion, est l’instance chargée d’instruire les procédures disciplinaires à l’encontre des gens de la branche, cela en toute indépendance. Pour la législature 2014-2017, la Commission dispose de trois représentants des patients, parmi lesquels la FRC Valais. Elle à été désignée par le Conseil d’Etat comme tous les représentants de la CSPS.

Les plaintes portent sur des sujets aussi divers qu’une ordonnance mal préparée à la pharmacie, des verres correcteurs mal montés, et par une vendeuse au lieu de l’opticien, une erreur de diagnostic ou une physiothérapie mal adaptée. En revanche, les questions relatives à la qualité des soins et à la sécurité des patients restent du ressort d’une autre commission. Les préavis de la CSPS servent au Service de la santé publique, qui a qualité pour agir. Ce travail en amont est une pierre de plus en faveur de la qualité du dialogue soignant-soigné. L’objectif, à terme, reste toujours le même: une consommation juste des soins, sans risque pour la santé ni gaspillage de ressources financières ou humaines.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre