S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Chronologie d’un scandale

30 septembre 2019

L’action collective allemande lancée par l’organisation allemande de protection des consommateurs (VZBV) contre VW est ouverte devant les tribunaux de Brunswick. Les personnes participant à l’action MyRight ont également été enregistrées à titre de mesure de sécurité. Ce procès devrait durer 4 ans.

2 septembre 2019

Le Ministère public de la Confédération (MPC) informe les personnes touchées par cette affaire qu’elles peuvent s’annoncer par le biais d’un formulaire afin de participer à la procédure pénale en cours.

2018/2019

La procédure MyRight suit son cours en Allemagne. Les parties à la procédure ont échangé plusieurs écritures et la procédure est scindée en deux parties. La première partie portera sur la question de savoir si MyRight a la capacité pour agir sur la base des cessions de créances effectuées en sa faveur.

28 décembre 2017

Les avocats mandatés par MyRight, introduisent une action à l’encontre de Volkswagen devant les tribunaux de Brunswick. Près de 1900 consommateurs suisses cèdent leurs prétentions à cet effet.

28 juillet 2017

Après le scandale du Dieselgate, un autre volet vient de s’ouvrir en Allemagne suite aux révélations de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel au mois de juillet. Les constructeurs automobiles allemands (Volkswagen, BMW, Audi, Porsche et Daimler) sont sous le coup d’une enquête des autorités de la concurrence européenne : en effet, ceux-ci se seraient entendus dans des groupes de travail secrets sur les techniques utilisées dans les voitures, les coûts, les sous-traitants, les marchés, les stratégies et aussi la diminution des émissions polluantes. C’est le groupe Volkswagen, ainsi que Daimler, qui se sont auto-dénoncés afin de bénéficier le cas échéant d’un programme de clémence de la part des autorités de la concurrence. En effet, les amendes peuvent s’élever jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires des trois dernières années si le cartel est avéré. A voir si la Commission de la concurrence en Suisse s’empare de cette affaire, puisqu’il est certain que des effets de cet accord se sont également produits dans notre pays.

13 juin 2017

Nos collègues alémaniques du SKS proposent aux consommateurs suisses de rejoindre une action de groupe néerlandaise pour faire valoir leurs droits dans le cadre du scandale VW. La FRC salue le fait que chaque action à l’échelon européen met de la pression sur le groupe VW, et elle est persuadée que l’action qu’elle va mener avec le BEUC sera profitable. Mais, vu la complexité du dossier, des questions juridiques doivent au préalable être résolues, raison pour laquelle la FRC demande aux lésés de bien vouloir patienter jusqu’au mois de septembre.

6 juin 2017

La FRC s’associe à l’Association transports et environnement (ATE) et aux Médecins en faveur de l’environnement (MfE) pour une action de prise de conscience de la nocivité des moteurs diesel. Sur la Waisenhausplatz à Berne, ces organisations mènent conjointement une action de prise de conscience de la nocivité des moteurs diesel. Une exposition itinérante permet d’illustrer l’ampleur des dépassements des valeurs limites d’émission d’oxydes d’azote au moyen de ballons gonflés. L’action entend rappeler qu’on continue aujourd’hui d’importer des milliers de véhicules à motorisation diesel dont les valeurs de gaz d’échappement excèdent largement les limites autorisées. Bien que neuves, ces voitures rejettent plusieurs fois la quantité d’oxydes d’azote admise par la norme Euro 6. Certains modèles dépassent 10, voire 18 fois la limite. Il faut en finir avec cette tromperie qui porte atteinte à la santé et à l’environnement. Par leur action, les organisations invitent donc les citoyens suisses à interpeller le Conseil fédéral, en signant un courrier type disponible en ligne sur ate.ch/diesel. L’objectif est d’en envoyer autant que possible – dans l’esprit d’une pétition – à la conseillère fédérale Doris Leuthard, responsable du dossier.

Mai 2017

Plusieurs consommateurs qui ont fait changer le logiciel truqueur se sont plaints: en cause notamment une perte de puissance de leur automobile. Sensation subjective ou non? Le doute est permis, et la FRC va s’employer à creuser cette piste.

2 avril 2017

Selon le porte-parole du procureur de Braunschweig en Allemagne – au lieu du siège social de Volkswagen -, quatre actions de justice sont en cours actuellement, tandis que 47 personnes sont inculpées.

Vu la complexité juridique de l’affaire, celle-ci ne pourra vraisemblablement pas être résolue pendant l’année en cours.

Mars 2017

Une commission du Parlement européen a voté une réforme législative du système d’approbation des véhicules. Le contrôle des tests de performance et d’émissions sera renforcé et devrait être plus transparent. Fabricants, Etats et services d’homologation seront responsabilisés. L’UE a ainsi bel et bien pris la mesure de la gravité du scandale VW.

20 janvier 2017

La FRC s’est rendue à BEUC (Bureau européen des Unions de consommateurs) à Bruxelles pour déterminer quelle suite à donner à ce dossier au niveau européen. Une Etude d’avocats allemande a présenté sa stratégie, mais il faudra encore déterminer dans chaque Etat et en particulier en Suisse, qui ne fait pas partie de l’UE, comment pourra être menée cette action collective.

9 décembre 2016

Le Tribunal pénal fédéral a admis le recours déposé par diverses victimes contre la décision de non-entrée en matière du Ministère public de la Confédération. Cela a pour conséquence que l’enquête que nous réclamions devra bel et bien être menée en Suisse. D’après nos informations, des perquisitions ont déjà été menées sur notre territoire, notamment dans les locaux d’Amag. De notre point de vue, cette entreprise a aussi intérêt à l’établissement de la vérité et à la clarification des responsabilités, car le flou actuel ne profite à personne. Nous connaîtrons ces prochains mois les résultats de cette procédure et ne manquerons pas de revenir vers vous à ce sujet.
Les explications de Florence Bettschart, Responsable Politique & Droit, à l’émission Forum de la rts du 9 décembre dernier.

5 novembre 2016

Le groupe allemand a annoncé rappeler 2,6 millions de véhicules supplémentaires concernés par le scandale des émissions polluantes – ceux équipés de petits moteurs diesels de 1,6 litre de cylindrée.

25 octobre 2016

La justice américaine approuve le plan de VW. Le constructeur allemand paiera près de 15 milliards de francs pour indemniser les automobilistes lésés.

24 octobre 2016

La Commission européenne, en réaction au plan d’action transmis par Volkswagen, a réclamé au constructeur allemand Volkswagen des garanties supplémentaires tant au niveau des réparations qui ne doivent pas avoir d’impact négatif qu’au niveau des mesures en faveur d’une «compensation volontaire» et de la possibilité au rachat de véhicules affectés.

11 octobre 2016

La FRC reçoit les résultats du premier test avant-après (rapport complet en allemand). Trois aspects ont été mesurés : les émissions de gaz polluants (monoxyde et dioxyde de carbone, hydrocarbures non brûlés), la consommation de carburant et la puissance du moteur. Résultat: le véhicule peut être considéré comme le même avant et après. Néanmoins, la FRC attend le résultats des tests complets sur trois véhicules avant de pouvoir les considérer comme définitifs.

29 septembre 2016

Une plainte collective contre Volkswagen a été déposée au tribunal régional de Varsovie, a annoncé une association des victimes du scandale du diesel. L’organisation réclame une indemnisation de 7000 euros (7543 francs) par véhicule.

Le BEUC (Bureau européen des Unions de consommateurs) a organisé un séminaire en lien avec l’affaire VW. La Commissaire Bieńkowska, en charge du marché intérieur, de l’industrie, de l’entrepreneuriat et des Pme, a délivré ce message lors de cette conférence: « C’est dans l’intérêt de Volkswagen de prendre des mesures pour reconstruire la confiance et la crédibilité. Huit millions de consommateurs en Europe sont toujours en train d’attendre une réparation et une compensation. » La Commissaire Justice et consommateurs Jourová a ajouté: « Je veux un accord juste pour les consommateurs européens. Je continuerai à travailler avec les autorités nationales et les associations de consommateurs et les soutiendrai dans leurs efforts pour obtenir une compensation ».

19 septembre 2016

Les premières offres de rachat négociées par la FRC avec Amag sont envoyées aux membres qui les ont demandées.

15 septembre 2016

Un an après l’éclatement du scandale, l’émission de la rts On en parle fait le point.

12 août 2016

La FRC a répliqué à la réponse du Ministère public de la Confédération dans le cadre de la procédure pénale devant le Tribunal pénal fédéral.

08 août 2016

L’autorité de la concurrence italienne a annoncé avoir condamné le constructeur automobile allemand Volkswagen à une amende de 5 millions d’euros (près de 5,5 millions de francs). C’est l’amende maximale prévue pour les pratiques commerciales déloyales en raison de la manipulation du système de contrôle des émissions polluantes sur ses moteurs.

26 juillet 2016

La justice américaine donne son feu vert préliminaire à l’accord amiable de Volkswagen aux Etats-Unis. Montant de la facture: 14, 7 milliards de dollars

21 juin 2016

La FRC dénonce le montant, exorbitant pour les lésés, des avances de frais demandées par l’autorité de recours, le Tribunal pénal fédéral (TPF). Ce point est une nouvelle illustration de l’inadaptation du système judiciaire suisse au traitement de scandales de grande ampleur. L’action collective doit impérativement être introduite dans notre pays pour que les victimes puissent avoir une chance de défendre leurs droits.

03 juin 2016

La FRC fait recours contre l’Ordonnance de non-entrée en matière du Ministère public de la Confédération. Elle met également à disposition un modèle-type de recours pour les membres de la plate-forme VW.

13 avril 2016

La presse, notamment Bilan, révèle que certains membres de la direction du groupe VW voulaient maintenir leur bonus de plusieurs millions d’euros, le groupe allemand, suite à la pression, a annoncé finalement que ces bonus subiraient une réduction substantielle.

30 mars 2016

Aux Etats-Unis, l’autorité de la concurrence (Federal Trade Commission – FTC) a déposé plainte contre le groupe allemand, l’accusant d’avoir menti, par le biais de ses publicités aux acheteurs des véhicules concernés, selon les nouvelles de l’AFP. La FTC demande en conséquence à la justice d’ordonner à VW de dédommager les acheteurs des voitures concernées entre 2008 et 2015 pour le préjudice subi.

29 mars 2016

Alors que le groupe Volkswagen est en principe généreux avec ses actionnaires, ceux-ci risquent de ne toucher aucun dividende pour l’exercice 2015, suite au scandale VW, selon diverses sources. Plus d’informations seront disponibles lors de la conférence du 28 avril 2016.

24 mars 2016

Aux Etats-Unis, un juge fédéral a donné au constructeur allemand un délai au 21 avril pour trouver une solution concernant les véhicules truqués, selon divers médias. Passé ce délai, un procès aura lieu.

13 mars 2016

L’émission Mise au Point sur la rts se penche également sur le scandale: « Quel avenir pour les VW et leur propriétaire », avec un interview de notre Secrétaire général, Mathieu Fleury.  Le lien sur l’émission ici.

10 mars 2016

« Comment Volkswagen nous a trahis »: c’est le titre de l’émission Temps Présent sur la rts consacrée au scandale VW.

18 février 2016

Les premiers tests faits après rappel des véhicules Amarok démontrent que la performance reste la même, mais que la consommation d’essence augmenterait, selon le site allemand ingenieur.de.

9 février 2016 

L’émission de la rts On en parle fait le point sur les rappels des véhicules avec le porte-parole de l’Office fédéral des routes (Ofrou).

8 février 2016

« La bonne nouvelle, c’est que les négociations se poursuivent avec Amag » explique Mathieu Fleury, Secrétaire général de la FRC, dans le Matin.

7 février 2016

La presse, notamment 24 heures, annonce que le constructeur allemand sera généreux avec les clients américains, selon le responsable du fonds d’indemnisation créé par VW aux USA. Cette manière de traiter différemment  les clients européens et d’outre-Atlantique n’est pas acceptable: la FRC se battra pour que TOUS les clients soient traités de la même manière.

6 février 2016

26 Minutes, et en particulier Reto Zenhäusern, se penchent aussi sur le scandale VW. Notre Secrétaire général, Mathieu Fleury lui répond ici.

29 janvier 2016

Amag commence le rappel des premiers véhicules pour réparation, soit les pick-up Amarok, équipés de moteurs diesel 2,0 litres. Le rappel s’effectuera par type de véhicules et de moteurs.

22 janvier 2016

L’importateur du groupe Volkswagen, Amag annonce par voie de presse  qu’il ne versera rien aux propriétaires des véhicules diesel concernés. Ces déclarations sont tout simplement honteuses. La FRC réagit.

14 janvier 2016

La presse suisse reprend la nouvelle publiée en Allemagne: plus de 60’000 propriétaires de véhicules équipés de moteur diesel truqués  par VW vont lancer une plainte collective contre le géant de l’automobile allemand. Ces personnes ont été réunies dans une fondation de droit néerlandais qui permet l’action de groupe, contrairement à d’autres pays européens.

12 janvier 2016

Florence Bettschart, Responsable politique & droit à la FRC, a répondu aux questions de l’ats, reprises dans divers articles de presse, notamment dans le Temps. Elle annonce que la FRC ne trouve pas la réponse d’amag satisfaisante et qu’un rendez-vous  est en train d’être fixé avec le CEO d’amag. La FRC et ses alliées ont écrit à l’OFROU (Office fédéral des routes) en décembre pour demander à la Confédération d’agir dans ce dossier sans toutefois recevoir de réponse jusqu’alors.

7 janvier 2016

Mathieu Fleury, Secrétaire général de la FRC, répond aux questions du 12h45 (dès 10’42), sur la rts, suite à l’annonce que le scandale VW n’a pas eu d’effets sur les ventes en Suisse.

4 janvier 2016

Trois mois et demi après l’éclatement aux Etats-Unis du scandale des véhicules diesel équipés d’un logiciel truqueur, le département américain de la Justice (DoJ) et l’agence de l’Environnement (EPA) saisissent la justice contre VW. Ce nouveau rebondissement fait craindre à certains que les autorités américaines n’imposent au constructeur des pénalités bien supérieures à celles escomptées jusqu’ici. La presse évoquait un chiffre pouvant aller jusqu’à 90 milliards de dollars (plus de 90 milliards de francs). Résultat: l’action Volkswagen, qui avait repris ces dernières semaines une partie du terrain cédé à l’automne, chute lourdement à Francfort le 5 janvier (-3,96% à 121,4 euros).

29 décembre 2015

Le directeur général d’Amag Morten Hannesbo estime dans une interview au quotidien zurichois Tages-Anzeiger que le scandale ne devrait avoir qu’un impact négatif limité sur les ventes de voitures Volkswagen en Suisse. La baisse se situe autour de 5% au cours du quatrième trimestre.

16 décembre 2015

Amag refuse l’accord-cadre global demandé par la FRC mais reconnaît l’essentiel des problèmes qu’elle et ses alliées relèvent et prend une série d’engagements pour les consommateurs lésés. Dans sa réponse, Amag mentionne notamment le rappel dès janvier 2016 des véhicules, affirme négocier avec le groupe Volkswagen un «paquet de mesures» pour ses clients suisses et s’engage à prendre à sa charge les augmentations de taxes et de consommation qui pourraient découler de l’affichage sous-évalué du CO2. La FRC interpelle l’Office fédéral des routes, estimant que la Confédération doit davantage s’impliquer dans ce dossier.

15 décembre 2015

L’émission « Scandale #VW » sur A bon entendeur  avec Mathieu Fleury, Secrétaire général de la Fédération romande des consommateurs.

2 décembre 2015

Le BEUC annonce qu’il va rencontrer VW le 9 décembre prochain avec l’association de consommateurs allemande Verbraucherzentrale (vzbz).

25 novembre 2015

VW annonce en Allemagne qu’il n’y aura pas de compensation financière pour les consommateurs allemands. Il justifie cette décision en arguant que les deux marchés ne sont pas comparables. Il a par ailleurs présenté les solutions techniques pour remettre aux normes les véhicules avec un logiciel truqué.

Pour la FRC, pas question de baisser les bras: il s’agit ici de la situation en Allemagne. La FRC et ses collègues de l’Alliance ont entamé des négociations avec le groupe amag, représentant officiel de VW en Suisse, qui n’a pas fermé la porte à une compensation.

16 novembre 2015

Pour discuter de l’avancement du dossier au niveau européen, la FRC se rend à Bruxelles au BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs). Elle constate d’une part que la situation en Suisse est plus avancée qu’en Europe puisqu’il y a déjà eu un contact direct avec VW, via Amag. D’autre part, dans bien des pays, aucune information n’a encore été donnée concernant le rappel des véhicules, contrairement à la Suisse.

15 novembre 2015

Dans un interview à la NZZ am Sonntag, le patron d’Amag, Morten Hannesbo, indique qu’environ 10’000 véhicules seraient concernés en Suisse par les fausses indications de consommation de CO2.

12 novembre 2015

La FRC et ses collègues de l’Alliance des organisations de consommateurs (SKS, acsi) rencontrent Amag, représentante officielle du groupe VW en Suisse. La discussion est ouverte et constructive. Suite à cette séance, la FRC prépare un projet de convention-cadre d’indemnisation. Amag aura jusqu’à fin novembre pour y répondre.

10 novembre 2015

La Commission européenne donne dix jours à Volkswagen pour s’expliquer sur les irrégularités liées au CO2 concernant 800’000 véhicules dans le monde, chiffre toujours provisoire, selon le constructeur allemand. L’UE surveille en effet de près les émissions de CO2 qui jouent un rôle déterminant dans le réchauffement climatique.

En Espagne, le groupe VW s’est vu notifier son inculpation en tant que personne morale pour le scandale lié aux moteurs diesel truqués.

Enfin, la justice belge a ouvert une enquête pour “faux en écriture” à l’encontre du groupe Volkswagen (source: 24 heures/ats).

9 novembre 2015

Le groupe Volkwagen USA annonce qu’il va offrir à tous ses clients concernés une compensation de 1000 dollars, versés sous forme de carte Visa, utilisable n’importe où pour 500 dollars, et sous forme de carte utilisable uniquement chez les concessionnaires VW pour les autres 500 dollars. De plus, une assistance dépannage leur sera également proposée gratuitement pour trois ans.

En Allemagne, l’association de consommateurs Verbraucherzentrale demande des mesures similaires.

6 novembre 2015

Le BEUC et l’association allemande de consommateurs Verbraucherzentrale demandent au Ministre allemand du transport d’organiser une table ronde sur la responsabilité dans le marché automobile.

5 novembre 2015

La FRC demande formellement à Amag l’ouverture de négociations.

4 novembre 2015

Autre nouvelle dont les conséquences doivent encore être évaluées, le groupe automobile allemand a admis que les valeurs en CO2 de quelque 800’000 véhicules ont été manipulées.

La filiale nord-américaine de Porsche annonce qu’elle suspend la vente de modèles diesel de sa Cayenne 4×4 « jusqu’à nouvel ordre », suite aux nouvelles des autorités US qui ont assuré que ces voitures avaient été équipées de logiciels truqueurs.

30 octobre 2015

Un rapport parlementaire du Bundestag allemand confirme qu’il y aurait une violation grave des obligations du vendeur, si le véhicule consomme davantage de diesel après son passage à l’atelier et la désactivation du logiciel, selon une source rts.

29 octobre 2015

Le Ministère public de la Confédération (MPC) annonce qu’il a été convenu avec la Conférence des procureurs de Suisse (CPS) de rassembler auprès du MPC les plaintes pénales déposées en Suisse dans l’affaire des émissions polluantes des véhicules du groupe VW, ce qui permettrait de trouver une solution valable pour l’ensemble de la Suisse.

26 octobre 2015

La FRC et ses collègues de l’Alliance (acsi et SKS) ont reçu réponse du groupe Amag.

22 octobre 2015

La FRC envoie aux membres de sa plate-forme la 3e lettre d’informations : pour pouvoir être représenté par la FRC dans les négociations futures avec Amag, il faut signer une procuration et devenir membre de la FRC.

20 octobre 2015

En date du 20 octobre, l’interdiction a été levée par l’OFROU  pour certains véhicules utilitaires du groupe Volkswagen.

A la même date, le groupe VW accuse réception du courrier du BEUC sans se prononcer sur le fond du problème.

16 octobre 2015

La FRC met en ligne sa foire aux questions, disponible pour les personnes inscrites sur la plate-forme.

15 octobre 2015

Le groupe Amag semble avoir pris conscience de l’ampleur prise par cette affaire au sein de sa clientèle, car il annonce: “nous avons assuré à l’OFROU que nous nous chargerons de lancer une action de rappel, sans que cela ne doive nous être ordonné par les autorités. Les clients concernés seront informés de manière appropriée dès que le groupe aura les adresses des propriétaires de véhicules incriminés de la part de l’OFROU ». Selon Amag, la correction du défaut des véhicules – gratuite pour tous les clients débutera en janvier 2016. Les solutions techniques pourront être des mesures tant au niveau du logiciel que du hardware.

7 octobre 2015

Au niveau national, un courrier de l’Alliance des organisations de consommateurs (FRC, SKS et acsi) est adressé à la direction d’Amag avec comme exigence que les consommateurs soient traités de manière uniforme et sans faire de distinction entre les véhicules sous garantie et ceux hors garantie.

6 octobre 2015

La FRC lance sa plate-forme d’informations pour bénéficier de conseils, foire aux questions et documents modèles (avis des défauts et plainte pénale).

2 octobre 2015

L’OFROU (Office fédéral des routes) émet une interdiction provisoire d’immatriculation pour les véhicules immatriculés pour la première fois en Suisse. Les véhicules déjà immatriculés en Suisse, peuvent donc continuer de circuler ou être mis en vente sur le marché de l’occasion. En Suisse, ce sont environ 128’000 véhicules qui sont concernés. 

Le même jour, sous l’égide du BEUC (Bureau européen des Unions de consommateurs), associée à 40 autres associations de consommateurs en Europe, la FRC a adressé un courrier au patron de Volkswagen (courrier du 2 octobre) lui demandant de se prononcer formellement sur sept points.

18 septembre 2015

Le scandale éclate: l’agence environnementale américaine (EPA) accuse le groupe Volkswagen d’avoir doté de plus de 500’000 de ses véhicules vendus aux Etats-Unis d’un logiciel permettant de contourner les normes sur les émissions polluantes.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)