poeles à frire

Enquête : Cuisine

Pile-poêle!

3.7.2012, Huma Khamis et Eden Lorenzetti

Faut-il se ruiner pour cuire un œuf ? En test, neuf articles, dont le plus cher coûte 21 fois plus que le premier prix… Mais pour quelle différence de qualité ?



Qualité du revêtement, poids, équilibre, sécurité thermique, etc.: le choix d’une poêle peut relever du casse-tête. Notre laboratoire a donc testé neuf modèles de 28 centimètres de diamètre, non sans casser de nombreux œufs pour évaluer, entre autres, l’anti-adhérence et la maniabilité de cet indispensable en cuisine. Conclusion: les plus légers et les moins chers sont loin d’être les meilleurs. Investir dans le haut de gamme pour un bon modèle n’est pas nécessaire pour autant. Une bonne poêle à frire doit répondre à trois critères. D’abord, distribuer la chaleur uniformément, le but étant de cuire les aliments de manière homogène. Jusque-là, tous nos modèles s’en tirent honorablement. De plus, leur manche ne doit pas chauffer, au risque de provoquer des brûlures. Encore une fois, tout baigne…

Enfin, leur fond doit rester stable, même en cas de choc thermique. Par principe, il ne faut pas refroidir une poêle surchauffée de manière trop brusque; en pratique, cela arrive plus souvent qu’il ne faudrait. Notre laboratoire a donc soumis tous les ustensiles à plusieurs refroidissements brutaux. Les fonds de Casino Tous les jours et d’Ikea Kavalkad se déforment de manière importante. L’argument est peu problématique pour la cuisson au gaz, mais ces modèles seront très désagréables à utiliser sur des plaques ou de la vitrocéramique.

Cuisson sans frisson

Deuxième série d’épreuves, la cuisson de pancakes, d’œufs et de rösti, avec pour objectif d’évaluer la qualité du revêtement antiadhésif. La cuisson des pancakes sans ajout de graisse a été parfaite avec la Green Pan, tandis que ceux réalisés avec le modèle d’entrée de gamme d’Ikea finissent en lambeaux. C’est donc cuit pour la poêle Kavalkad…

Les poêles se ressemblent toutes mais n’ont pas la même ergonomie: les plus légères risquent de se renverser par inadvertance, tandis que les plus lourdes sont difficiles à porter d’une main. La longueur et la forme de la poignée contribuent aussi à la commodité. Sans compter le nettoyage…

Le détail qui compte

Sur ce point, un détail non négligeable a sauté aux yeux des experts: lorsque les rivets d’attache du manche se trouvent à l’intérieur, la poêle se révèle moins pratique à laver. Par ailleurs, la forme du manche a aussi toute son importance. Au final, seules Green Pan Kyoto, Coop Qualité&prix Induction, Kuhn Rikon Easy pour œuf et Casa Cooking Professional Cooking s’en tirent avec la mention «bon».

Gare aux chutes!

Autre épreuve imposée, l’usure du revêtement intérieur de la poêle. Surprise: la Green Pan, qui avait fait un sans-faute jusqu’ici, est rattrapée par ses concurrentes. Son revêtement résiste mal à l’usure, même si elle reste tout à fait utilisable. En revanche, après deux chutes d’une hauteur de 1 m, son manche se détache. Nouveau mauvais point. Quant à la Casino Tous les jours, il lui aura suffi d’une seule chute pour se retrouver complètement déformée. Et, on ne parlera pas du passage dans le lave-vaisselle, auquel elle n’aura pas résisté, contrairement aux autres modèles qui le supportent peu ou prou.

Consultez notre tableau comparatif sur neuf poêles à frire

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre