FRC Conseil : Alimentation

Périmé ? Dénoncé !

4.6.2013, BP

«J’ai trouvé au rayon frais de Denner une barquette de poitrine de poulet périmé, en vente à 50% de son prix habituel. J’ai signalé la chose à la caissière et lui ai remis l’article. Que peut-on faire en tant que consommateur, sachant que ce n’est pas la première fois que cela m’arrive?»



La loi suisse interdit la vente d’aliments portant une date limite de consommation dépassée. Vous avez donc raison de vous inquiéter. Ce cas a d’ailleurs été dénoncé au service de votre chimiste cantonal (les coordonnées des différents laboratoires sont sur kantonschemiker.ch).

La date limite de consommation – à ne pas confondre avec la date limite de vente – est indiquée sur les aliments réfrigérés par la mention «à consommer jusqu’au…». Après expiration, il n’y a pas que la viande qui soit interdite à la vente, les yogourts le sont aussi. Toutefois, sachez que les laitages sont moins délicats. Il est généralement possible de les consommer, pour autant qu’ils aient été stockés dans de bonnes conditions et que leur aspect et leur odeur semblent normaux. Cela étant, le conseil vaut pour les produits «oubliés» au fond du frigo familial; il ne doit pas servir à justifier la vente de produits portant une date dépassée.

En revanche, les produits alimentaires non réfrigérés (tels les pâtes, le riz, les conserves, les boissons) portent une date de durée de conservation minimale, «à consommer de préférence avant le…». Cette date est purement indicative, l’aliment reste comestible pendant des semaines voire des années. Il peut même encore être vendu.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre