Article : Assurance-maladie

L’option franchise économe

Primes 2022

24.9.2015, Joy Demeulemeester / Une franchise élevée? Gare au pépin, lourd de conséquences sur le budget! - Shutterstock

Maxi-primes ou maxi-franchises ? La solution optimale dépend de l’état de santé, et aussi de celui du portefeuille.



Comme le disait si bien Verlaine: «Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone.» Face au ballet rituel de hausse des primes maladie, il serait tentant de succomber au spleen…

Mais ne nous laissons pas abattre! Rafraîchissons un peu la coupe dans notre budget infligée par le poste «assurances de base». Les primes 2016 sont accessibles sur le site «non commercial» priminfo.ch et notre site foisonne de conseils pratiques.

Cette année, c’est peut-être aussi la dernière occasion de bénéficier d’un rabais de primes jusqu’à 70% en échange d’une franchise maximale de 2500 francs, car le Conseil fédéral souhaite plafonner cette ristourne à 50% dès 2017 (lire commentaire ci-après).

Mais attention! Qui dit franchise maximale, dit aussi prise de risque en adéquation. En cas de pépin, il s’agira de payer de sa poche les 2500 premiers francs avant que l’assurance n’entre en matière, plus 10% des coûts dépassant cette franchise (quote-part), jusqu’à concurrence de 700 francs par an. Scénario catastrophe: tomber malade à cheval sur deux années et devoir débourser 2 x 2500 fr. + 2 x 700 fr., soit 6400 fr. Une somme qu’il faut alors posséder.

Précarité dans la santé

Pour faire simple, il n’y a en vérité que deux solutions intéressantes en matière de franchises. Soit vous êtes en bonne santé, et prenez celle à 2500 fr., soit vous avez besoin de soins, et choisissez la minimale, à 300 fr. Diverses options intermédiaires existent pourtant et permettent de doser la prise de risque financier, moyennant des économies de primes très variables, de plus de 100 fr. par mois à des clopinettes.

Pour choisir, consultez priminfo.ch, et lorsque le tableau de nos primes apparaît, cliquez sur «Comparaison des franchises». Ensuite, le calculateur de la FRC permet d’identifier la meilleure en fonction de vos dépenses.

Les hautes franchises, adéquates pour les personnes sans soucis d’argent ou de santé, sont hélas souvent choisies par des assurés ne pouvant se payer une prime élevée. Conséquence: une étude genevoise a révélé que plus d’une personne sur dix renonce à se soigner, faute d’argent. Des subsides et des prestations complémentaires existent, mais ne parviennent pourtant pas à éradiquer cette précarité.

Une touche finale positive… Rappelons que pour une grossesse sans complications, il n’y a ni franchise ni quote-part à payer. Les assureurs parfois l’oublient.

 

Un coup de main ? La FRC va rééditer ses journées Portes ouvertes assurances. Venez rencontrer nos experts conso dans le bureau le plus proche de chez vous. Retrouvez les dates de chacun d’eux sur frc.ch/agenda Toutes les dates disponibles la première semaine d’octobre

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)