Article : Automobile

Les pneus rechapés peuvent être dangereux

26.3.2013, Anne Onidi

Un garagiste dénonce la piètre qualité des pneus rechapés, en particulier ceux de la marque Marix, vendus par la Coop. Le distributeur maintient la vente de ces produits d'appel qu'il qualifie d'impeccables.



Derrière le terme de «pneus rechapés» se cachent des gommes usagées auxquelles on a remplacé la bande de roulement. Leur principal attrait: des prix très avantageux, jusqu’à trois fois inférieurs à ceux d’un modèle neuf classique. Mais fait-on réellement une bonne affaire en optant pour des pneus rénovés? C’est en tout cas ce qu’affirme Coop, qui propose toute une gamme de rechapés de la marque Marix dans ses enseignes Brico+Loisirs.

Déconseillés par le TCS

Cet avis Maïc Reymond, responsable de la succursale yverdonnoise de Cornu-pneus, ne le partage pas du tout. Le jeune gérant a ainsi contacté la FRC pour l’informer du danger que les automobilistes courent, selon lui, en utilisant des pneus rechapés, notamment de la marque Marix. «Cela fait plusieurs fois que nous constatons, mes collègues et moi-même, que certains clients équipés de ces pneus rencontrent de sérieux problèmes de sécurité. Carcasse déformée, bande de roulement qui se «déchappe», pneu très mal centré, modèles identiques et de mêmes dimensions présentant pourtant des poids différents (1 à 2 kg d’écart). Des défauts qui peuvent même conduire à l’éclatement. (ndlr: voir la photo envoyée par le garagiste)». Au vu des risques possibles, le commerçant déconseille aux consommateurs de s’équiper avec des pneus rechapés. Une recommandation que relaie le Touring Club suisse (TCS): «Pour des questions de sécurité et de durabilité, nous ne recommandons pas ces pneus, qui vieillissent en général mal» explique Moreno Volpi, responsable de la communication de l’association.

Le TCS a d’ailleurs aussi été alerté par le garagiste et suit l’affaire des pneus Marix de près: «Nous devons encore mener une enquête pour savoir si ces défauts concernent quelques pneus ou tout un lot. Enfin, pour l’heure, il s’agit de ne pas tirer de conclusion trop hâtive. Mais nous avons d’ores et déjà demandé au fabricant de prendre position sur les défauts que M. Reymond a constatés.» De son côté, la Coop n’entend pas retirer les produits incriminés de la vente : «Ces pneus sont qualitativement impeccables et le nombre de réclamations n’a atteint qu’un niveau extrêmement bas de 0.2% cet hiver. La sécurité de nos clients nous est très chère et nous prenons leurs réclamations au sérieux. Nos fournisseurs et nous-mêmes effectuons des contrôles rigoureux chaque fois qu’il y a une plainte» précise Ramón Gander, porte-parole du distributeur.

 

Articles sur le même sujet

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre