Spécial Coronavirus
cliquez ici

Article : Un mois, un défi

L’avenir appartient à celle qui se lève tôt

28.4.2020, Marine Stücklin / Fribourg (Ville), le 6 Avril 2020. Portraits de notre collègue Marine Stücklin, matinale et en séance d assouplissements. Photos: Jean-Luc Barmaverain

Une série en mode «je» que la FRC partage avec vous sur ses expériences pour changer certaines habitudes. Ce mois: modifier sa routine matinale.



Le «miracle» du matin? Se concentrer sur soi avant d’attaquer la journée…

Depuis longtemps, mes jours de travail commencent dans le stress. Réveil à 6 h 30, moment de paresse pour sortir des bras de Morphée, suivi d’un effroi saisissant qui me fait bondir hors du lit. Le train part dans vingt minutes! Vite douchée et habillée, je saisis mon manteau et fuis sans prendre le temps ni d’un café ni d’une tartine. Mais ça, c’était avant.

Je veux me réapproprier mes matinées, aménager un moment avant de courir au travail : se donner du temps est une denrée rare dont mon mode de vie, comme celui de tous les gens toujours plus connectés, me prive. Je n’ai rien inventé, cette tendance à ralentir porte un nom, le Miracle Morning. Il s’inscrit dans une logique plus globale de Lifestyle medicine. Des termes anglais pour en mettre plein la vue à ceux qui m’interrogent sur mes motivations, mais rien de révolutionnaire en réalité; il s’agit d’intégrer dans le quotidien des habitudes saines pour prévenir des maladies liées au style de vie, afin d’atteindre un état de bien-être physique, mental et social complet pour reprendre la définition de l’Organisation mondiale de la santé.

Mon premier objectif? Avancer l’heure du réveil de trente minutes. Levée fraîche comme un gardon, heureuse d’attaquer une matinée sur laquelle je prends le contrôle, je démarre par un petit-déjeuner digne d’un brunch du dimanche et chasse la brume intracrânienne en sirotant un café. La réalité me rattrape aussi sec: je suis encore en pyjama et dois partir dans quinze minutes. Pour réduire le stress, je repasserai.

M’y prendre à deux fois

Je revois donc mon organisation. J’ajoute des activités: stretching, repas moins copieux mais sain, un peu de lecture. Et je prends goût à ces moments rien qu’à moi. Quand je quitte la maison, j’ai l’impression d’avoir déjà bien profité de la jour-née. En revanche, j’avoue un certain épuisement à la fin de la première semaine. Mes collègues me regardent avec compassion, l’air de dire «courage, cette expérience sera vite derrière toi». Mais que nenni! Tout n’est qu’une histoire de rythme à prendre; peu à peu, j’avance l’heure du coucher et me réveille le lendemain parfois même sans l’aide du réveil. Avec l’allongement des jour-nées, cette routine devient encore plus agréable. J’ajoute la salutation au soleil dans mon nouveau rituel. Et quand une petite voix me dit de profiter de cette heure de gagnée pour aller travailler plus tôt, je la réfrène.

La maison n’est pas une prison

En période de quasi-confinement, ma routine matinale a pris de l’ampleur, forcément. Le télétravail m’épargne deux heures et demie de trajet, mais je continue de me lever tôt et je mets le temps à profit pour élargir le champ des possibles. Finir ce pull au tricot, dessiner ou, pourquoi pas, apprendre une nouvelle langue! Il y a tellement de choses à explorer une fois qu’on lève le nez du flux des actualités.

Ce défi m’a permis de mettre fin à la course matinale contre la montre. Hors temps du coronavirus, les exercices physiques ont diminué les sensations de raideur que je pouvais ressentir à force de rester assise à mon bureau, dans le train. Mon budget s’est aussi allégé car je n’achète plus ni café ni collation à l’emporter. Avec les beaux jours qui arrivent, je prévois de déplacer ces moments privilégiés sur mon balcon, une nouvelle forme d’apaisement qui me réjouit beaucoup. Et, d’accord, je n’exclus pas de repousser parfois le réveil, l’essentiel étant de commencer par m’écouter.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre