S'inscrire à la lettre FRC
S'inscrire à la lettre FRC

Article : Sécurité informatique

Gros temps sur les clouds

Sécuriser ses données informatiques

5.5.2015, Nicolas Berlie / C'est dans un ou plusieurs de ces data centers que sont stockées vos données. Shutterstock / Oleksiy Mark

Pratiques, les services de stockage en ligne recèlent pourtant des dangers. Testez vos connaissances grâce au quiz de Navixia.



Si on se livre à une analyse sémantique du terme «nuage», on découvre une ligne de démarcation: il y a le côté positif, le nuage cotonneux, le cumulus de beau temps, le Village dans les nuages; et le négatif, le nuage menaçant, le plafond cobalt qui bat du tambour dans le lointain. Quand on parle de cloud, en informatique, c’est pareil. Stocker vos données sur Dropbox, iCloud, Google Drive ou Microsoft OneDrive est pratique, simple, voire rassurant. Vous ne risquez pas le crash du disque dur! Mais différentes «affaires», dont le CelebGate, piratage massif de photos de people, viennent rappeler qu’il y a un fond d’orage. Nos conseils si vous ne souhaitez pas retrouver vos photos, comme l’actrice Jennifer Lawrence, sur la Toile…

FAIRE SON DEUIL

Soyons clairs: si vous stockez des documents en ligne, considérez que vous vous en séparez. «Cela équivaut à mettre ces données en circulation, explique Evelyne Pintado, de la société Navixia, spécialisée en sécurité informatique. Contrairement à des fichiers stockés sur un disque dur, vous n’avez aucun moyen de savoir où elles sont.» Sur un serveur en Suisse, en Irlande, aux Etats-Unis? De plus, il peut y avoir plusieurs sauvegardes, à plusieurs endroits. Un conseil: ne stockez jamais dans le cloud des données trop sensibles, comme une copie de passeport, votre déclaration d’impôt ou… des photos compromettantes. On peut aussi privilégier les clouds suisses, comme Speicherbox, FileSync Drive, SecureSafe ou Wuala (racheté par le Français LaCie).

LE WEB SAIT TOUT ET N’OUBLIE RIEN

Sans aller jusqu’à l’étalage de votre vie privée sur internet, sachez que certains services cloud collec-tent des données sur vous, qu’ils sont susceptibles de revendre à des fins marketing. Deuzio, vous n’avez guère de contrôle sur les données que vous effacez de votre espace de stockage en ligne. «Il y a une si grande quantité de back-ups concernés chez le prestataire de services qu’il est quasi impossible de garantir l’effacement intégral et définitif d’un fichier, relève Evelyne Pintado. Les cas de fichiers supposés effacés qui ressurgissent des années plus tard sont fréquents.»

INFORMATIONS CRYPTIQUES

Un petit cadenas apparaît lorsque vous transmettez des données, vous pouvez donc être tranquille. Faux. Si la liaison avec le serveur cloud est cryptée, rien n’indique que c’est aussi le cas des données elles-mêmes, une fois transférées chez l’hébergeur. De même, vous n’avez aucun contrôle sur la façon dont les copies sont faites: toute la chaîne est-elle sécurisée, y compris le back-up du back-up du back-up? Un conseil: cryptez vous-même vos données sensibles avant de les uploader. Pour Dropbox, on peut recommander la solution gratuite SafeMonk (qui vient tout juste d’être remplacée par Sookasa).

COPIE EN «DUR»

Conservez toujours des copies chez vous, sur votre machine et sur un disque dur amovible. En effet, vous n’êtes jamais à l’abri d’une panne, voire d’une faillite: en janvier 2013, le centre de données britannique e2e met la clé sous la porte. Il prie ses clients de changer d’hébergeur et, en attendant, les somme de participer aux frais de fonctionnement: 4000 livres (près de 6000 francs) ou ils peuvent dire adieu à leurs données…

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre

Interpellation des grands distributeurs

 
Nous demandons aux distributeurs

  • cesser le marketing agressif sur les fraises, mais également sur d’autres denrées hors saison, que ce soit en rayon ou dans les différentes publications destinées à vos clients (catalogues, magazines, journaux, newsletter, etc.) ;
  • renoncer à disposer les fraises espagnoles aux endroits stratégiques de vos points de vente, à savoir en face de l’entrée, sur des ilots dédiés, ou en tête de gondoles ;
  • ne pas recourir à des mises en scène pour vendre la fraise hors saison (à savoir jusqu’en avril), en l’associant par exemple à de la crème et des tartelettes. Une demande valable aussi pour d’autres denrées, comme les asperges du Pérou associées à de la mayonnaise, viande séchée ou autre ;
  • indiquer clairement, de manière bien visible et transparente le pays de provenance ainsi que les noms des producteurs de fraises importées, que ce soit sur les affichettes qui accompagnent ces fruits en rayon, dans les publicités ou sur le dessus des barquettes ;
  • ne plus utiliser de formulations qui peuvent induire en erreur le consommateur sur la saison de la fraise en Suisse. Une demande valable pour la mise en rayon, ainsi que toute publication ;
  • être en mesure de prouver toute allégation de durabilité concernant l’assortiment.

Les dates de la tournée romande #Ramènetafraise

29.05.21Marché de Boudry (NE)
01.06.21Marché de Neuchâtel (NE)
02.06.21Marché de La Chaux-de-Fonds (NE)
04.06.21Marché de Fleurier (NE)
05.06.21Gare de Lausanne (VD)
12.06.21Gare de Genève (GE)
08.06.21Place fédérale (BE)
12.06.21Marché de Delémont (JU)
15.06.21Gare de Delémont (JU)
19.06.21Marché de Fribourg (FR)
27.09.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
28.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
29.08.21Festi’Terroir Genève (GE)
29.08.21Objectif Terre Lausanne (VD)
09.09.21Semaine du goût Sion (VS)
25.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
26.09.21Concours suisse des produits du terroir Courtemelon (JU)
05.10.21Les Jardins du Flon, à Lausanne (VD)
16.10.21Epicerie fine Côté Potager, à Vevey (VD)