Article : Formalités administratives

Visa pour les Etats-Unis ou attestation en Suisse: des sites non officiels brouillent les pistes

4.6.2019, Aude Haenni

En effectuant des procédures administratives via internet, mieux vaut s’attarder sur les petits caractères.



Voilà maintenant dix ans que les Suisses entrent aux Etats-Unis sans visa. Le formulaire Esta – le Système électronique d’autorisation de voyage – est requis aussi bien pour y séjourner que pour y transiter. Le touriste doit obligatoirement remplir un formulaire sur le site du Département de la sécurité intérieure des Etats-Unis et s’acquitter d’une taxe de 14 dollars. Pas un cent de plus.

A l’époque déjà, la FRC attirait l’attention sur de petits malins réclamant 40 à 50 dollars. Non seulement ils n’ont pas disparu, ils ont aussi augmenté leurs tarifs (60 à 100 dollars). Alors qu’il n’existe qu’une seule page web officielle – celle du gouvernement –, de nombreux liens apparaissent sur les moteurs de recherche. Ils sèment le doute auprès des voyageurs avec des affichages aguicheurs, s’autoproclamant «experts expérimentés » ou proposant une assistance 24/24. Interviewée par l’émission A Bon Entendeur, l’Ambassade américaine en Suisse a d’ailleurs affirmé «condamner ces sites commerciaux qui imposent des frais inutiles et compromettent la sécurité des données personnelles ». De quoi être averti.

Site officiel du gouvernement américain: esta.cbp.dhs.gov

Suisse: pour les poursuites aussi

Si Esta est un exemple flagrant, il en existe d’autres… et nul besoin de s’envoler à l’autre bout du monde. Un extrait officiel du Registre des poursuites en ligne peut aussi avoir des conséquences. Alors que l’attestation se commande habituellement auprès de l’office des poursuites de son canton, pour 17 ou 18 francs, le site poursuites-plus.ch l’envoie pour 37 francs, au motif que la livraison est plus rapide. Auquel cas, la solution pourrait effectivement sembler utile. Pour autant, les 800 demandes d’extraits reçus par le canton de Genève en 2018 via poursuites-plus étaient-elles toutes des cas d’urgence? Ou plutôt des internautes induits en erreur? La question mérite d’être posée.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre