Article : Scandale VW

VW: le Ministère public a enfin ouvert une enquête

Le scandale VW

2.10.2019, Marine Stücklin

Une manière pour les lésés de maintenir la pression.



Enième coup de tonnerre dans l’affaire VW. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a annoncé le 2 septembre avoir ouvert une enquête et élargi le chef d’inculpation à l’escroquerie. Un rebondissement quatre ans après que la FRC ainsi que plusieurs consommateurs ont déposé une plainte pénale contre Volkswagen dans le cadre de l’affaire des moteurs truqués. Plainte d’abord classée par le MPC, avant que le Tribunal pénal fédéral ne casse à son tour l’ordonnance de classement et oblige le MPC à ouvrir une enquête. Les personnes touchées peuvent s’annoncer auprès de lui par le biais d’un formulaire.

Notre association soutient cette démarche, qui permettra aux lésés de participer à la procédure pénale en cours, d’être tenus au courant des développements en la matière et d’exercer une pression sur le groupe. Par ailleurs, c’est également l’occasion, pour les personnes qui n’ont pour l’heure rien entrepris, de demander la compensation du dommage subi dans le cadre d’une action civile. Il faut garder à l’esprit qu’une telle demande pourrait engendrer des frais et être rejetée.

Passé le délai du 11 octobre, le formulaire du MPC ne sera plus disponible mais les personnes intéressées pourront s’annoncer en envoyant un courrier à cette autorité. Ce nouveau chapitre n’affecte en rien l’action civile MyRight en Allemagne, qui suit son cours.

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre