Test : Comparatif

Le test des robots tondeuses à gazon

4.4.2017, Lionel Cretegny / shutterstock.com

Notre batterie de tests le démontre: une machine peut être aussi efficace que l’homme. Mais quelle est la meilleure tondeuse automatique?



Les grandes marques s’y sont mises, d’autres n’offrent même que cela. Apparues il y a une dizaine d’années, les tondeuses robots ont conquis du terrain. Vendues un peu plus de 1000 francs, elles se sont démocratisées. Ainsi, vous passez votre samedi à tout sauf à tondre. Et les voisins sont reconnaissants que la machine travaille en sourdine.

Le test s’est effectué en plusieurs étapes. Inspections et mesures des machines avant d’être mises à contribution; bruit et consommation électrique durant l’effort; accent particulier sur la sécurité électrique et mécanique, l’utilisation d’un outil équipé de lames automatiques n’étant pas sans risque. Or sur ce point, tous les mécanismes de sécurité se sont avérés efficaces.

Dans un second temps, les robots ont été soumis à un test en terrain. Ils ont d’abord été lâchés sur une pelouse de 100 m2, dont la hauteur d’herbe était d’environ 60 mm. Plusieurs obstacles (barrière, pots, arbre) ont été disposés çà et là. Autant de critères qui ont permis de mesurer la qualité de la taille, la vitesse d’exécution et la capacité à gérer les obstacles. Les engins ont ensuite été mis au défi de venir à bout de conditions variées: gazon court, long, mouillé, en pente, sur sol irrégulier, dans une prairie brute et le long du fil de délimitation. Dernier challenge, observer l’apparence et la propreté du terrain trois jours plus tard. S’agissant de robots sans sac d’évacuation, les tondeuses laissent l’herbe coupée sur place; ce que les fabricants nomment «mulching», à savoir une herbe hachée si finement qu’elle «tombe» dans le fond du terrain et se transforme en engrais. La dernière phase de test consistait donc à évaluer ce compostage et son aspect.

Verdict: les résultats sont bons. Toutes ont été capables de tondre correctement, malgré les écueils. Le gazon de test s’est même amélioré à force de voir les robots œuvrer dessus. Les machines sont conçues pour une coupe régulière et pour être programmées à travailler jusqu’à trois fois par semaine durant la saison de croissance. Une régularité qui garantit un gazon net et sain.

Concernant la sécurité, tous les modèles sont équipés d’un code PIN qui empêche par exemple qu’un enfant n’aille trafiquer autour de l’engin. C’est aussi un antivol. Les modèles haut de gamme vont jusqu’à envoyer un SMS au propriétaire en cas de problème (accident et vol).

Le duo gagnant

Le Robomow RS615, le plus volumineux, a reçu une excellente note dans toutes les épreuves pratiques. Il coupe l’herbe longue facilement et le gazon est net. Il est aussi bon sur de l’herbe mouillée que sèche. Le manuel est détaillé, rendant sa programmation très simple. Le contrôle est intuitif et le réglage de la hauteur de coupe se fait par une simple molette. Son inconvénient: l’appareil est gros, lourd et requiert une zone de stockage conséquente. Le John Deere Tango E5 a aussi remporté avec succès toutes les épreuves de tonte. La qualité et la netteté du gazon ont augmenté passage après passage. Les instructions sont bonnes et l’utilisation simple, en revanche le réglage de la hauteur de coupe est fastidieux: il faut retourner l’engin et soulever ou abaisser les lames. Lui aussi est peu maniable, car lourd et volumineux.

Cet article est paru dans FRC Mieux choisir sous le titre «Ce robot est un parfait jardinier»

Devenez membre

Notre association tire sa force de ses membres

  • Vous obtenez l’accès à l’ensemble des prestations FRC
  • Vous recevez notre magazine FRC Mieux choisir
  • Vous pouvez compter sur notre équipe d’experts pour vous défendre
Devenez membre