FacebookTwitterPrintMail Article

Témoignages
21.08.2009

Vous vous êtes fait avoir? Hélas vous n'êtes de loin pas les seuls. Bon nombre de témoignages nous arrivent chaque jour à la permanence. En voici quelques-uns, mais quasiment tous se ressemblent.

 

De : J.-M. B – juin 2009

Au vu de la réponse très légère de Swisscom, qui a botté en touche ma demande de remboursement en indiquant que les factures avaient déjà été débitées, il ne me semble très peu probable que je pourrais me faire rembourser les sms reçus depuis plusieurs mois et qui s’élèvent à plus de 300 CHF.

Par ailleurs, je vous envoie également la réponse que le service 9911 et qui ne manque pas d’aplomb. A la lecture de l’argumentation de Netsize, il appert clairement que ce service utilise et abuse du vide juridique qui entoure cette prestation téléphonique. En effet, la prestation est fournie sur demande, mais après le 1er appel le processus permettant de stopper à tout moment l’abonnement n’est plus indiqué. En d’autres termes, le joueur de concours (comme dans mon cas ou bien dans le cas de nombreux jeunes joueurs) ne sait plus comment stopper l’abonnement. Il est donc gruger par son propre appât du jeu et n’a plus les moyens de s’en débarrasser.

Dans ma situation, c’est encore un peu plus gênant, car, étant donné que je suis amené à voyager régulièrement à l’étranger, je reçois régulièrement à mon arrivée dans mon pays d’accueil une publicité de tel ou tel service, mais sans aucune incidence financière. C’est un peu ce qui m’a induit en erreur: Je pensais – à tort – que ma première participation était payante, mais que les sms suivants ne constituaient que des publicités que je pouvais supprimer sans aucun coût financier.

Je n’ai plus pensé à “stopper” l’envoi de sms par un désabonnement actif ! L’opérateur intermédiaire, en l’occurrence Swisscom, joue aussi un rôle complice et ne réagit que lorsque les coûts de ces services spéciaux excèdent 500 CHF. A ce moment-là, Swisscom envoie un sms d’avertissement pour rendre attentif sur lesdits coûts. Mais, cette somme est beaucoup trop élevée pour ne pas entraîner des charges dommageables pour les petites bourses, en particulier pour des jeunes disposant de budgets serrés et que la curiosité ou l’appât du jeu a pu donner l’illusion d’un gain, qui n’est d’ailleurs pas du tout assuré.

De : P. G – juin 2009

En Suisse sur les pages de NetLog sévit une société qui agit comme suit : On peut voir un bandeau genre bandeau publicitaire où il est proposé de tester son niveau QI. J’ai appelé mon opérateur de téléphonie mobile Swisscom qui m’a sorti heureusement de cette arnaque.

Si j’ai pu en prendre conscience cela est parce que j’ai un téléphone à carte prépayé, en effet celui qui s’y serait fait prendre en ayant un abonnement téléphonique ne s’en rend compte que lors de la réception de la facture de téléphonie. NB : Dans les communications SMS le service en cause tutoie le “client” ce qui laisse supposer que les cibles potentielles sont les enfants (ou qu’ils nous prennent tous pour de vrais ânes).

En deux mots : vous cliquez sur le bandeau la réponse à la question du dit-bandeau, une page web s’ouvre qui est de telle facture que j’en aurais mis ma main à couper qu’il s’agissait d’une page FaceBook, -je me suis dit : tiens ! je ne m’étais pas déconnecté de ma page FaceBook, à ce moment il faut répondre à 10 questions presque débiles puis on nous demande de donner son n° de téléphone portable, là c’est moi qui suis débile, mais complètement, puisque je l’ai donné et on reçoit un certain nombre de SMS qui débitent votre compte ! Et etc. celui qui s’y engagerait paierait CHF 5.-/SMS (3.266 Euro/SMS) !!!

Donc bien sûr il est écrit tout en bas et en tout petit une tartine, notamment : En vous abonnant à ce service, vous nous autoriser à utiliser votre numéro de portable pour répondre à votre demande et procéder à la transaction du service,

… En attendant votre compte à été débité.

De : Y. H. – juin 2009

Je me suis inscrit il y a quelques semaines à un “service” (je ne sais plus trop lequel).Depuis j’ai reçu de 2-3 sms par semaine en allemand (incompréhensible pour moi) donc inutile. Ces sms viennent du numéro 40500 avec une référence 0848567067 et www.bobmobile.ch

Aujourd’hui je remarque que chaque sms reçu m’a été facturé 5 CHF soit un total de 70 CHF Que dois- je faire? De : A. M. E – juin 2009 Voici déjà trois mois que j’ai participé à un concours via internet. Depuis, je reçois deux sms tous les samedis qui me coûtent 3.- CHF chacun! Le concours ne précisait rien (surtout pas la durée du résultat). Ayant contacté mon opérateur (yallo), ils ont envoyé un message à cette compagnie et ils m’ont fait parvenir le nom, adresse et tél de cette compagnie. Les messages ont continués, et je ne parviens pas à joindre cette compagnie. Que puis-je faire?

De : R. N. – juin 2009

J’ai acheté une téléphone mobile pour ma fille de 13 ans avec un abonnement prepaid auprès de Coopmobile dont nous sommes très satisfaites.

Ce weekend elle a remarqué une forte baisse à la solde sur son compte donc j’ai appelé Coopmobile pour me renseigner. Il parait que la maison Dimoco envoie des sms en langue allemand (dont on ne comprend point) et avec chaque sms qu’ils envoient (et elle efface sans reponse), Dimoco est payé Frs. 5.- de son compte. Voici dessous ma réclamation par écrit car ils ne parlent pas l’allemand à leur “help desk”.

Est-ce qu’il est légal de pouvoir débiter de l’argent de cette façon? Je n’arrive pas y croire que cette pratique est permissible. Est-ce qu’on peut faire quelque chose pour arrêter ce genre de pratique qui me semble malhonnête même si ça reste légal. Est-ce qu’il y a beaucoup de gens qui sont aussi victimes de cette pratique?

De : E. G – juin 2009

Par la présente que je vous informe que je refuse catégoriquement de payer le montant théoriquement dû à la société Echovox SA. En effet, la société précitée a utilisé une astuce destinée, à l’évidence, à tromper l’utilisateur standard d’internet.

A aucun moment je n’ai confirmé par SMS souhaiter quelque service que ce soit de la part de cette société. J’ai uniquement participé à ce qui m’est apparu comme un questionnaire. A un moment donné il était indiqué qu’il fallait insérer son numéro de natel mais sans engagement apparent.

Vous m’informez dans votre courrier du 11 juin 2009 que la société echovox vous a indiqué que j’avais commandé un service via sms en date du 14 mai 2009. Permettez-moi de vous dire qu’ils vous ont sciemment menti. J’envoie ce jour un courriel à la société Echovox pour leur demander de me rembourser le montant concerné (CHF 27.-sauf erreur) ou de vous arranger directement avec vous.

S’il n’est pas possible de trouver un arrangement, j’entreprendrai toutes les mesures légales (même si leur coût est disproportionné car il se trouve que j’ai le temps et les fonds nécessaires) visant à annuler cette pseudo-transaction et, surtout, à participer à une procédure qui permettrait d’éviter à l’avenir que de tels procédés soient utilisés pour escroquer la population.

De : O. B – juin 2009

Suite a un concours sur internet nous avons reçus des sms pour un montant total de 90 francs a 5 francs le sms sans rien en contrepartie. Auriez vous un conseil ou une solution à mon problème ?

De : J. B – juin 2009

Victime de fraude pour des services non sollicités et non réalisés, j’ai payé sans m’en rendre compte des prestations publicitaires transmises via SMS pour 200CHF que je n’ai du reste jamais reçus.

Avant de m’attaquer à la firme Echovox basé à Genève, merci de bien vouloir m’indiquer si par le passé vous avez connu des cas similaires.

De : C. G.- juin 2009

J’ai reçu dans le courant du mois de mai la facture détaillée de mon mobile. Une certaine surprise puis un agacement me font prendre la plume pour vous écrire mon indignation. C’est la première fois que je me fais piégée via Internet et malgré ma vigilance, je ne sais pas comment cela s’est passé.

Je travaille beaucoup via Internet et j’ai une certaine habitude des pièges en ligne. En remplissant un formulaire officiel, une fenêtre pop up s’est glissée par-dessus et en quelques secondes a capturé mon numéro mobile pour disparaître sans que je sache exactement ce qui avait été enregistré. Je n’ai pas eu de confirmation quelconque, ni que je recevrais des sms, encore moins d’annonce de tarif sms auquel je serais soumise par la suite. Rien.

Dès ce moment, j’ai reçu des sms que je n’ouvrais même pas. Ils étaient tous en allemand et devaient me faire économiser…. Mais quoi, je ne m’y suis pas du tout intéressée si ce n’est que cela m’énervait. A la fin du 15ème (ils arrivaient par 3) j’en ai ouvert un pour voir si je pouvais me désabonner, chose qui fut faite immédiatement. Lorsque j’ai reçu ma facture, j’étais fâchée de m’être faite avoir mais également que les opérateurs mobiles acceptent que des milliers depersonnes tombent dans ces pièges et puissent être taxé via leur téléphone. Je pense que tous les opérateurs y gagnent également quelque chose et ceci me révolte encore plus.

Par la suite j’ai pris contact avec Swisscom et également Dimoco qui devait me dire comment et quand je me suis inscrite. Je n’ai jamais reçu de réponse! Afin de protester contre ce genre de pratique qui devient incessante, je vous envoie cette lettre de protestation et réclamation. Une copie est envoyée à l’ombudscom et à la fédération des consommateurs. Je souhaite que toutes les personnes importunées à leur insu réclament, afin de faire stopper ces pratiques incessantes qui nous pourrissent la vie.

De : O. G – mai 2009

En lisant un journal gratuit, une pub permettait de gagner une voiture en envoyant un SMS au N° 911, ce que j’ai fais. Depuis, je reçois tout les jours des messages publicitaires non sollicités. J’ai donc envoyé “Stop au 911″. Normalement, c’est la procédure pour arrêter ce type de pub, mais le serveur me renvoie que je ne suis pas ou plus inscris. Comment faire pour me débarrasser de ce genre de message ?

De : B. R – mai 2009

Bonjour! Je vous livre ici une Maison qui facture Fr. 4.50 par SMS, et qui en envoie jusque à cinq par jour! C’est une arnaque cachée derrière un “concours” publié sous le site Facebook. Vous participez au concours, entrez votre No de portable, et sans l’avoir voulu, recevez une pluie de SMS payants!

Pour ma part, j’ai bloqué le service, mais ma facture de Mobile se monte à Fr. 90.-! De : J. R. – mai 2009 Selon une annonce parue en couverture de Télétop Matin, j’ai participé par SMS à un concours de votre société “sans obligation d’achat” et comportant une mention légale “participation gratuite”

Depuis lors j’ai reçu continuellement des SMS non sollicités et de plus payants pour un total de Fr. 9.40 au 15, cela alors que je n’ai envoyé aucune réponse à ces messages incitant à participer à d’autres tirages pour gagner 50’000 et plus. Ces messages ont d’ailleurs toute l’apparence d’un attrape-gogo. Ils provenaient de votre numéro 911. Après avoir contacté Swisscom qui m’a conseillé d’envoyer un SMS STOP ALL au 911 et fourni le numéro de votre société 0848 123 767, et malgré cette volonté explicite de ma part de ne plus recevoir, vous n’avez pas cessé les envois puisque d’autres messages me sont parvenus du numéro 995, de toute évidence provenant aussi de votre société. Après un second envoi de SMS STOP ALL au 911, les SMS depuis ce numéro ont repris ?!!!?

J’ai donc appelé vos services au numéro précité, qui offre les options suivantes:

1) se désabonner de nos services. Etonnant de se désabonner de quelque chose auquel on ne s’est jamais abonné!

2) pour ne plus recevoir nos messages publicitaires. Encore plus étonnant, vous imposez des messages publicitaires non sollicités, et la personne doit entreprendre une démarche pour ne plus être bombardée de vos messages, et payer pour cela

3) parler à un agent : L’agent était très courtois et a patiemment écouté mes doléances, avait même l’air ennuyé ce que je peux comprendre, et m’a donné les conseils adéquats soit d’envoyer une réclamation par écrit.

Usuellement les participations à un concours sont effectivement payantes (entre 0.30 et 1.50 par SMS). La participation au vôtre coûte initialement 3.- puis les SMS non sollicités et répétitifs sont taxés de manière diverse, dont 2 x 3.- supplémentaires. En scrutant l’annonce (ci-jointe) on constate qu’elle comporte une mention en caractères minuscules habilement (pour vous) pratiquement illisible grâce à un judicieux choix de tons verts, et que la participation gratuite implique d’appeler un autre numéro (lui aussi en minuscules caractères, et non d’envoyer un SMS, qui lui est payant.

Vous noterez que tous les aspects “Gagnez” et l’incitation à envoyer un SMS sont eux bien visibles. La plupart des gens étant probablement accrochés par ces éléments visuels et ne lisant pas les textes en petit caractères, sans parler des personnes qui ont des problèmes de vue, les prix octroyés dans vos concours sont certainement largement payés et au delà.

Ces pratiques, pour ne pas employer de mot plus fort, me semblent extrêmement douteuses, et le fait que vous n’obtempérez pas à la volonté clairement exprimée de manière répétitive aux demandes d’arrêter les envois est un harcèlement.

De plus je constate que pour déposer une réclamation obtenir les coordonnées de votre société et faire stopper les messages – n’ayant aucune garantie qu’en utilisant l’option 2) mentionnée plus haut les messages cesseront puisque vous ne réagissez pas aux STOP ALL – l’appel est facturé Fr. 3.30 Vos pratiques m’ont obligé effectuer diverses démarches, vos méthodes sont irritantes et me font perdre mon temps et mon argent, ce qui ne peut être considéré comme normal pour une simple participation à un concours.

Je suis d’ailleurs étonné que Swisscom autorise le prélèvement de montants pour des SMS RECUS!!! et de plus non-sollicités. Par conséquent: J’exige le remboursement des sommes payées soit Fr. 13.10 , dépenses provoquées par vos pratiques dont le détail est ci-dessous J’exige l’arrêt immédiat et définitif de tout message provenant de votre société, de vos clients ou affiliés à mon numéro de téléphone mobile.

De : C. B – avril 2009

Mon fils a un contrat pour son portable chez orange. Il a mentionné que les sms payants devaient être bloqués. Malgré cela , il a reçu tous les jours des sms à 5.- pour un concours, lorsque il a téléphoné chez Orange on lui a répondu qu’ils avaient eu un problème chez eux mais qu’il était obligé de payer sa facture (pour les sms 4oo.-). Je trouve ce mode de faire pas correct mais peut-on faire quelque chose?

De : M. G – avril 2009

Je me suis faite piégée par Echovox SA, à Genève -ça ne vous surprend probablement pas – ainsi que ma fille. J’ai essayé par tous les moyens de désactiver la réception de leurs SMS 911 et 995 sans aucune réussite, je recevais toujours et toujours les SMS! Au moment de ma dernière facture, je contrôle et appelle ma hotline qui me renvoie à Echovox SA que je ne peux joindre car le no donné par Swisscom correspond à une boîte vocale qui vous dit encore une fois que c’est en autre et que vous n’allez plus re cevoir de SMS de leur part.

Pour finir, je trouve un autre no de téléphone sur internet, j’essaie de les joindre et, on me passe une personne supposée m’aider et….surprise,je tombe sur le fameux répondeur. Je rappelle tout de go furieuse, une personne m’a rappelée aujourd’hui en me disant que ces frais c’était normal! Ma fille appelle ce jour la hotline de Swisscom pour savoir à quoi correspondent les Fr. 30.– de frais du no 543 et on lui répond également que cela provient d’un concours.

Comment peut-on attaquer cette arnaque, aucun contrat ni abonnement n’ayant été signé ? MERCI de me répondre car cette histoire est scandaleuse.

De : Ml-Y. B – mars 2009

J’ai été victime d’une arnaque dans laquelle ” Gratuit = 5 CHF/semaine “. Voici le détail des opérations.

Piège tendu : Vous surfez sur un site de jeux (jeux.com par exemple) et apprenez que vous êtes l’heureux gagnant d’un cadeau ou d’un autre produit. Pour obtenir gratuitement votre gain, il vous suffit d’envoyer OK au 968. Un message en petits caractères très discrets vous signale que vous devez vous abonner pour utiliser ce service.

Après avoir envoyé ce code vous recevez le message ci-dessous qui, contrairement aux apparences vous abonne à un service payant de sonneries, logos et jeux. Dès cette inscription, vous allez régulièrement recevoir des messages du 968 qui vous seront facturés par votre opérateur (Orange par exemple). Message reçu : Réponds OK pour recevoir ton produit GRATUIT ! Aide 0848123767. Pour te désinscrire envoie STOP au 968. 10 crédits pout CHF5/SMS 3SMSmax/semaine.

Interprétation du vendeur : La phrase ” 10 crédits pout CHF5/SMS 3SMSmax/semaine ” signifie, selon M-B. que l’abonnement coûte 5 francs par semaine et que le montant est débité de votre compte chaque fois que le 968 vous envoie une série de 3 SMS. Remarque finale : Le numéro d’aide 0848123767 est en réalité une possibilité de se désinscrire par téléphone. Il est géré par l’entreprise Ecovox S.A. (0800 024 204) à Carouge.

Selon le service clientèle d’Ecovox, ce procédé de vente d’abonnement serait parfaitement légal car le message d’avertissement signale la possibilité de se désinscrire. Je crains que le procédé utilisé fasse de nombreux victimes alléchées par un cadeau dit Gratuit. Le message transmis est pour le moins peu clair ; il devrait d’être plus explicite pour que le destinataire du cadeau comprenne qu’il souscrit à un abonnement.

De : M.J – juillet 2008

Sur demande de mon relevé détaillé de ma facture natel à Swisscom , je me suis aperçue que sous rubrique : SERVICE D’AUTRES FOURNISSEURS ” je suis débitée chaque mois par votre serveur téléphonique JAMBA d’un abonnement que jamais je n’ai conclu. En janvier 2008 : le montant est de CHF 9.90, en février cette somme est triplée : CHF 29.70, en mars : CHF 44.55, en avril : CHF 49.50 et pour juin : > CHF 60.30, ce qui fait un total de : CHF 193.95

N’ayant en aucun cas conclu d’abonnement, je vous saurais gré de me restituer cette somme intégralement. Vos conditions et règlements en français sont quasi illisibles et incompréhensibles. La traduction en français des textes originaux est de si mauvaise qualité que même si je les avais reçus sur mon portable, je n’y aurais rien compris. Etaient- ils vraiment en français ? je n’ai d’ailleurs aucun souvenir de ce genre d’information. Le peu de phrases que je retiens est absolument loin de la vérité.

En aucun cas je n’ai contracté d’Abonnement chez vous et je suis formelle. Je n’ai plus l’âge pour télécharger des fonds d’écran ou répondre à des messages qui me tutoient destinés aux ados.

De : Y. M – février 2008

Mon fils a acheté une image sur ce site,il a cru que cela lui coûterait seulement 3 frs l’unité. Mais voilà son natel est débité chaque mois,il nous semble de 9.9o frs. Comme il a une carte à prépaiement Swisscom ne peut pas me donner un extrait de compte. Ils nous ont dit de taper un numéro et de dire STOP.

Est-ce que vous avez d’autres info, car le site JAMBA qui est en Allemagne à Berlin ne précise pas que en réalité le prix c’est pas 3 frs l’unité mais que c’est un abonnement. Nous allons recharger sa carte et envoyer le message stop en espérant que cela soit suffisant.

Merci de me dire où je pourrais obtenir des informations claires pour expliquer à mon fils les dangers liés au natel et achat de sonnerie et image.

De : M. R – février 2008

Pour revenir à cette société (www.jamba.ch) qui propose des sonneries de portable et autres, certainement que ma fille a dû y aller une fois et s’inscrire sans s’en rendre compte. Le tarif étant de 9.90 la semaine, je me suis aperçue après coup que lorsque ma fille n’avait plus d’argent sur sa carte easy, aucun montant ne pouvait lui être débité.

Par contre, lorsqu’elle remettait 20 francs, les semaines lui étaient rétroactivement débitées, ce qui fait qu’elle n’a jamais d’argent sur son portable. On a mis du temps à se rendre compte du problème : premièrement, nous avons pensé qu’elle gérait mal ses appels et son argent ; ensuite, pour se débarrasser de ses sms coûteux, elle a pensé qu’il suffisait de les effacer ; puis, nous sommes allés chez un concessionnaire qui connaissait le problème et qui nous a conseillé d’envoyer un sms avec ” STOP “, ce qui n’a servi à rien puisqu’il fallait écrire ” STOPTOPSTAR “…

Espérons que cette fois le problème soit réglé. Et surtout que les parents et ados soient avertis de la manière de procéder de ces sociétés.

 

 

 

 

>> retour


Fournisseurs de services à valeur ajoutée

 

 

 

Office de conciliation des télécommunications Bundesgasse 26, 3011 Berne, 031 310 11 77  >> site internet ombudscom

 

 

Office fédérale de la communication, rue de l’avenir 44, CP 332, 2501 Bienne, 032 327 55  11  >>site internet de l’OFCOM

 

Commission suisse pour la loyauté, Kappelergasse 14, CP 2744, 8022 Zurich 0900 211 001  1fr/min >> site internet

 

Brochure de l’OFCOM: Ces SMS qui coûtent

 

Code de conduite relatif aux services de téléphonie mobile à valeur ajoutée >> version 3