FacebookTwitterPrintMailSaint-Valentin

Bouquet: un clic et un bel effet
02.02.2017

Commander des fleurs sur internet, c’est bien pratique. Mais votre destinataire reçoit-il vraiment ce que vous aviez choisi? Arrêt sur image.

Une visite chez le fleuriste reste le meilleur moyen de savoir ce que l'on achète - Shutterstock

Une visite chez le fleuriste reste le meilleur moyen de savoir ce que l'on achète - Shutterstock

La Saint-Valentin: la fête des amoureux, et des fleuristes. C’est en effet à cette date que les magasins enregistrent 5% de leur chiffre d’affaires annuel. Si les échoppes ne désemplissent pas le 14 février, les sites internet proposant des livraisons de bouquets font également recette. Vous trouvez en ligne des compositions magnifiquement mises en beauté, et vous avez l’avantage de planifier votre commande. Tout cela est très bien, mais vous voulez être sûr(e) de plaire à l’élu(e) de votre coeur, n’est-ce pas? La FRC s’est donc mise en quatre pour déterminer si le fait de passer commande en ligne se passait… comme une fleur.

Le bouquet livré correspond-il à l’image promise sur le site? Le délai de livraison est-il respecté? Et qu’en est-il de sa fraîcheur? Pour mener à bien cette enquête, nous avons passé commande auprès de sept fleuristes, s’agissant aussi bien des grands groupes que de petites enseignes. En Suisse, en effet, la société Fleurop propose un service en ligne depuis 1996 déjà. Mais d’autres lui ont emboîté le pas. Certains indépendants offrent également cette prestation avec livraison directe. Pour entrer dans nos critères de sélection, les commerces devaient proposer des photos et une courte description du bouquet sur leur plate-forme. Nous avons opté pour des bouquets ronds tout faits et choisi de ne garder que ceux dont la valeur était indiquée avec l’illustration pour faciliter la comparaison. Les prix s’échelonnaient de 49 fr. 90 à 80 fr. Tous ont été livrés en même temps à la même adresse. Ils ont été pris en photo dès réception et examinés par notre expert, un fleuriste indépendant, sans lien avec aucun des commerces qui figurent dans notre échantillonnage.

Frais de livraison: la douloureuse

La livraison – ou taxe de service chez Fleurop – a représenté une coquette somme, grevant une part importante du budget. Dans notre scénario, ces frais se sont montés de 10 fr. à 19 fr. 80, soit près du tiers du prix du bouquet pour l’exemple le plus frappant. Dans le cas le plus coûteux, à savoir Fleurop encore une fois, la société avait mandaté un fleuriste se situant à 50 mètres du lieu de livraison. Voilà qui fait cher la petite marche!

Mis à part son coût, la livraison en soi n’a pas posé de problème. Tous les bouquets sont arrivés au destinataire le jour J avant midi. Certains ont été livrés en carton par La Poste (flower24.ch et swissflowers.ch), d’autres apportés en mains propres. Un bon point pour la ponctualité.

Notre expert s’est alors mis à l’ouvrage. Il devait déterminer si les fleurs étaient fraîches, si le prix de l’ensemble n’était pas surfait par rapport au coût de la matière première et si le bouquet correspondait à la photo du site.

Concernant la fraîcheur, même si elle n’était pas du premier jour, l’ensemble a été jugé très satisfaisant. Mise à part deux-trois germinis un brin fanés, des asclepias en bout de vie, quelques baies d’hypéricum noircies, des branches de sapin sèches et une rose un peu molle, les fleurs avaient conservé tout leur éclat et leur senteur. Bonne surprise également pour le rapport qualité-prix. Le bouquet est souvent revenu moins cher que les fleurs et la verdure comptées à la pièce. En somme, le client en a eu pour son argent!

A moitié fidèles

Le bémol porte sur la fidélité entre le produit réceptionné et la denrée promise, notamment en matière de couleurs (voir ci-dessous). Au total, trois bouquets se démarquent pour la qualité de la composition et du travail du fleuriste. Deux autres obtiennent la mention «peut mieux faire». Quant aux deux derniers, commandés sur les plates-formes Vaud-fleurs et Swissflowers, ils ont été jugés décevants. Dans le premier cas, le site promettait un bouquet à courtes tiges. Or, les fleurs mesuraient plus de 55 centimètres. Il contenait énormément de fleurs différentes (roses, alstroemerias, lys, germinis, hypéricums, mufliers), mais l’ensemble ne donnait pas l’impression d’un travail de composition. Le second, livré par Swissflowers, constitue le plus grand désappointement de l’enquête. «Il ressemble à un bouquet de grande surface ou de station-service, commente notre expert, sans finition professionnelle.» En clair: attaché avec un élastique (le site donne à voir un joli raphia), il n’est pas travaillé en bouquet rond, les tiges ne sont pas taillées en biseau et les roses mal épinées. De plus, les gerberas sont soutenus par un fil de fer, dont la pointe piquée au coeur de la fleur ressort. «Ce n’est pas un bouquet de fleuriste», conclut-il.

Dans l’ensemble, le dire avec des fleurs en passant par quelques clics donne des résultats satisfaisants, appréciables quand on est pressé ou à distance. Mais assumons notre côté fleur bleue: rien ne vaut une visite chez son fleuriste préféré pour un bouquet sur mesure à la Saint- Valentin. Pour économiser les frais de livraison, certes, et voir la tête de l’être aimé lorsqu’on lui tend ses fleurs.

Sandra Imsand

 

Pratique

Astuces pour conserver ses fleurs

• Retaillez les fleurs en biseau pour leur permettre de reprendre de l’eau. N’utilisez jamais de ciseaux, qui écrasent les tiges, mais un couteau.

• L’aliment (le petit sachet de plastique parfois offert avec des fleurs) permet de garder l’eau plusieurs jours, sinon il faut la changer dès le lendemain. Profitez-en pour retailler les tiges.

• N’utilisez jamais d’eau très froide.

• Pour des bouquets ronds, mettez de l’eau jusqu’à la ligature.

• En été, une tombée d’eau de Javel permet d’éviter à l’eau de tourner et de sentir mauvais.

• N’exposez pas votre bouquet au soleil direct, à la chaleur d’un radiateur ou dans un courant d’air.

• Evitez de placer vos fleurs à proximité d’un bol de fruits, l’éthylène dégagé par ces derniers peut faire faner le bouquet plus rapidement.

Comparer nos photos FRC avec les photos des fleuristes en glissant le curseur dans les images ci-dessous.

saint-valentin