FacebookTwitterPrintMailEcogeste

Astuces maison pour cosmétiques durables
01.11.2016

Ras-le-bol de décrypter les étiquettes pour repérer perturbateurs endocriniens ou dérivés de pétrole? Avec du «fait maison», vous saurez ce que vous mettez sur votre peau, à condition de respecter quelques règles de base.

FONDAMENTAUX | Pour limiter le gaspillage, réduisez déjà vos cosmétiques à l’essentiel et optez pour des recettes simples avec un nombre minime d’ingrédients. Gardez en tête que le fait maison est aussi devenu un business prêt à vous vendre un maximum d’articles qui ne feront pas plus de bien à la planète que ceux auxquels vous souhaitez renoncer. Côté composition, si le synthétique est à proscrire, certes, le «naturel» ou le «bio» ne sont pas «sans danger» non plus.

SAVON | La recette indispensable, la voici: un mélange d’huiles (olive, tournesol ou autre), de soude caustique (attention à la manipulation!) et d’eau. Le résultat est un pain de savon utile pour se laver les mains, le corps et les cheveux. Le mélange étant alcalin, ajoutez-y un acide (p. ex. citrique) si vous souhaitez qu’il se rapproche du pH de la peau.

CONSEILS | Vous hésitez? De nombreux ateliers existent en Suisse romande pour acquérir les bases de la cosmétique maison. Il n’est toutefois pas forcément nécessaire de sortir ses casseroles: une huile végétale simple (jojoba) démaquillera les yeux et une eau florale (hydrolat) sera parfaite pour le visage. C’est simple de faire mieux.

LA